jeudi 20 septembre 2007

Le Japon, ça te troue le cul (part.1)

Il y a deux choses que j’apprécie particulièrement au Japon : les trains et les salles de bain.
Aujourd’hui je vais vous parler des trains.

Les trains japonais sont une révélation. Ils sont confortables, climatisés, adaptables (les sièges peuvent être orientés en vis-à-vis) et arrivent à l’heure. Ils sont en général bien pensés, que ce soit les banquettes dans le sens de la longueur pour le métro ou les sièges qui se tournent automatiquement dans le sens de la marche, et accessibles mêmes aux étrangers avec voix pour indiquer les stations ainsi que les changements (genre : "descendez ici pour prendre la ligne n° X") + affichage en japonais et parfois même voix en anglais+affichage en rômaji.
Les trains japonais sont un peu chers, mais on sait pour quoi on paie : ils sont également propres, un coin fumeur est aménagé sur le quai et on peut payer le surplus de transport en arrivant. Je m’explique : en France vous êtes grave à la bourre et vous n’avez que votre habituel ticket jusqu’à Antony, mais là vous devez aller jusqu’à Denfert-Rochereau pour un rendez-vous. Deux solutions s’offrent à vous :

1- Prendre le temps d’acheter un ticket à la gare et éventuellement arriver en retard

2- Monter dans le train quand même, risquer une amende en cas de contrôle entre Antony et Denfert et devoir sauter par-dessus les barrières à l’arrivée.
Au Japon, vous montez dans le train avec votre ticket qui va jusqu’à la station A et quand vous arrivez à la station A+10 vous avez la possibilité de régler la différence du supplément de trajet, y a des machines pour ça. Tout simplement.
En France on a déjà suffisamment de raisons de gueuler contre ces feignasses de la RATP et de la SNCF, ne serait-ce que parce que ces connards augmentent leurs tarifs régulièrement sans augmenter la piètre qualité du transport.
Mais alors après avoir pris le train au Japon, au secours : le transport francilien devient viscéralement rédhibitoire.

Les trains japonais, je kiffe.

2 commentaires:

Linkin a dit…

tout à fait d accord...

mathieucombet a dit…

C'est clair, et surtout moi cela m'a fait bizarre de voir que les trains partaient tous (en tous cas ceux que j'ai pris, à l'heure EXACTE annoncée, et qu'il en était de même pour l'arrivée. J'avais trop pris l'habitude de l'emploi du temps flexible et original de la sneuffeu...à la fin de mes séjours au japon j'en venais presque à râler(ben ouais quoi je suis français merde:) si le train ne partait pas à la seconde près indiquée par ma montre de psycho rigide...comme quoi on prend vite goût à la précision nippone.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.