mardi 11 septembre 2007

La vérité sur le "paradoxe" japonais

Vous avez tous entendu parler du fameux paradoxe japonais. Ouais ouais, vous voyez bien de quoi je parle, le fameux : "Le Japon, entre tradition et modernité".
La vérité, c’est que le mec qui a inventé ça est un trou-du-cul de sociologue qui voulait faire son malin, ou qui devait choisir le titre de son mémoire dans la minute et pour pas se faire piéger (parce qu’une fois que t’as défini le titre de ton mémoire des fois tu peux plus du tout changer la ligne directrice) il a sorti cette belle merde, ni vu ni connu j’me la raconte.
Toi qui a une moitié de cerveau encore valide, écoute bien :
1) il n’y a jamais de paradoxe entre tradition et modernité car il n’y a pas de rupture définitive, tout s’inscrit dans un continuum spatio-temporel. Aucune culture ne fait complètement table rase de ses traditions pour adopter du jour au lendemain un credo ultra-progressiste, dit "moderne".
2) Ce fameux paradoxe "tradition/modernité" est applicable à n’importe quel pays industrialisé. Et vu qu’on a démontré la non-existence du paradoxe en question, on comprend bien pourquoi.


La vérité concernant le Japon ne se situe pas tant au niveau d’un paradoxe que d’une évolution difforme, avortée. On aurait pu faire les choses jusqu’au bout, mais on s’est arrêté en plein milieu. En anglais : "half-assed country".

Par exemple, les toilettes.

Les chiottes publiques nipponnes sont propres et souvent assorties d’une lunette aux multiples fonctions, appelée washlet. Y a des boutons sur le côté et quand tu appuies y a un jet d’eau qui te nettoie les fesses. Dit comme ça, ça fait un peu gadget. Laissez-moi vous expliquer en quoi le washlet est un élément fondamentalement indispensable à la vie japonaise :
D’abord, quand tu t’es bien baffré de sushi la veille et que tu démoules une terrine poisseuse et molle, t’es bien content d’arroser ton postérieur que quand tu t’essuies le cul après, le papier il est tellement propre que tu pourrais encore essuyer tes lunettes avec.
Ensuite il faut faire preuve d’astuce. Par exemple, le cuisant été japonais ne manquera pas de te faire suer de partout, y compris de ta raie poilue, juste entre tes deux grosses fesses. Super agréable de se balader le cul trempé… Qu’à cela ne tienne ! Tu vas dans les toilettes d’un grand magasin et même si tu n’as aucune intention de te vider, tu actionnes juste le jet d’eau pour te refaire un cul tout propre. Et tu ressors de là frais comme un prince !
Nonobstant, les Japonais ont, comme on l’a dit, une certaine tendance à ne pas aller au bout de leur logique de confort, et ce dans tous les domaines. Sur les toilettes par exemple, autant ils se sont bien cassés la tête pour la lunette, autant ils ont encore du mal à concevoir une cuvette de chiotte pratique. Déjà le trou. Leur trou est petit, bas et étroit. Merci la merde bloquée quand tu démoules un tronc d’arbre…. Ensuite l’eau de la cuvette. Chez nous l’eau est au niveau du trou, point barre ; au Japon l’eau de la cuvette te monte jusqu’au niveau des fesses, tu vois, genre tout ce que tu démoules reste au niveau de ton cul...

MAIS C’EST QUOI VOTRE PROBLÈME, LES MECS ?!!!! ÇA VOUS FAIT KIFFER D’AVOIR LA BITE QUI TREMPE AU MILIEU DES RONDINS ?!!!

Et c’est quasiment tout comme ça : les distributeurs automatiques pas ouverts 24h/24h (d’où l’intérêt qu’ils soient automatique, hein, on se demande…), par exemple.

Mais je veux pas vous gâcher le plaisir de la découverte….


5 commentaires:

Séb a dit…

Et moi je découvre ça que maintenant... J'ai failli me pisser dessus...c'est malin !

Tom a dit…

Merci merci merci pour ce blog.
Tu racontes tellement bien ce qu'on peut vivre dans ce beau pays. Le coup des chiottes je me suis également pissé dessus.

Visiteur prochainement fan a dit…

Tout simplement génialissime ce blog, bravo pour cette déroutante vision du japon, et puis, quel sens de l'humour !
Petite digression : Pour la hauteur d'eau des cuvettes, peut être est ce pour éviter la tant crainte éclaboussure post-demoulage ? La distance Scrotum-Eau étant réduite, l'objet ainsi démoulé n'a pas le temps de prendre la vitesse nécessaire à l'explosion lors de l'impact.

Enfin je dis ça, je dis rien, j'ai jamais posé le cul sur ces machines.
(certains d'entre nous l'ignore encore : mettez du pq au fond pour pas vous repeindre les fesses, sauf si vous aimez ça^^)

Anonyme a dit…

Je pars au Japon ce soir (toute première fois, lalala...) avec dans ma musette 100 mots et autant de kanji. Bref je vais faire le con de touriste.
Je suis donc tombé sur tes blogs (la théorie du suppositoire appliquée aux kanji) et là, avec les chiottes à rondins, je suis achevé. Ippon. J'ai failli tomber de ma chaise.
Trop fort.
Je reviendrai (peut-être sur ton blog de guitare, d'ailleurs, il se trouve que j'ai fait de la basse et plein de le heavy metal).
En tous cas merci.

Lylin' 972 a dit…

XD! merde alors! t'es génial mec. continu!

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.