vendredi 5 décembre 2008

En vrai, les magasins japonais, c'est pas comme tu croyais...

Au début, quand t'arrives au Japon, tu ne peux t'empêcher d'être émerveillé par cette débauche de produits d'occasion d'une qualité proche du neuf pour un prix proche du don.

Bien sûr, il y a les enseignes incontournables, genre Book Off et ses multiples déclinaisons, genre "Hard Off", mais ce ne sont pas les seuls et il n'est pas rare de trouver des disques, des livres, ou des jeux vidéos encore moins chers chez des indépendants.

Alors toi, comme un gros naïf, tu te précipites dès que tu vois écrit "CD DVD BOOK" sur un magasin, genre celui-ci :


Donc tu rentres, croyant trouver ton bonheur, et tu te retrouves dans un magasin qui vend bien des CD, des DVD et des livres mais... pornographiques !

Si tu avais été un peu plus attentif, un détail aurait sans doute fait carillonner tes restes de bon sens :

Eh ouais, gars, quel genre de magasin te propose des cabines de visionnage individuelles ?!

Donc mon conseil de Robert Patrick, c'est : méfie-toi des magasins qui te proposent des CD et des DVD, dans 90% des cas, ils te proposent essentiellement du porno.
Je peux te dire que j'en ai fait des magasins, et chaque fois je me faisais avoir : à la limite, ils ont une armoire de DVD récents de blockbusters américains à l'entrée, mais tout le reste du magasin c'est que du cul.

Et si c'est ce que tu cherches, je te conseille plutôt les vrais magasins de cul sur plusieurs étages, tu pourras choper des posters gratos.

4 commentaires:

Unkichikun a dit…

Je me souviens être allé au "Mandarake" (magasin de manga et goodies) d'Osaka....et j'ai plutôt été surpris de constater que les manga étaient rangés par ordre alphabétique....tout les manga...

après Agharta on pouvait trouver des trucs du genre "Anal sex girl from the deepspace: Lord of the tentacle"...etc...et tout ça à hauteur d'enfant, même pas caché comme dans nos bon vieux bureaux de tabac.
Le pire étant que les clients n'hésitent pas à demander aux vendeuses des renseignements sur telle ou telle pratique sexuelle visible dans le manga....

...à l'époque je découvrais le japon...maintenant j'ai compris que les filles qui t'abordent dans les rues sordides d'Osaka ne te draguent pas...nonon!^^

Bref, ce pays à un rapport au sexe et à la pornographie qui est très particulier...il serait intéressant que tu fasse un sujet là-dessus...avec plein d'illustrations...hum...

Robert Patrick a dit…

@Unkichikun : le sujet est bien évidemment prévu, mais je ne suis pas sûr qu'il aille dans le sens que tu imagines...

Alex a dit…

J'en ai deja fait l'experience dans ma petite campagne, ca surprend au debut. Le plus fort c'est que generalement quand on rentre y'a personne a part le vendeur, et on a soudain super honte en tant que "Western guy", alors qu'en fait c'est limite si tu devrais pas y aller avec fierte...

Cora a dit…

Je ne me sens pas trop concernée par l'article, mais je tenais à exprimer la joie immense que j'ai ressenti au moment où j'ai lu les kanji. Eh oui, lu ! parce qu'en connaissant 試験, 写真 et 教室, j'ai réussi à lire les kanji sur la photo, sans jamais avoir entendu parler de cabine de visionnage individuelle bien sûr ! C'est trop génial !
Après, est ce que j'aurais deviné le sens exact, rien n'est moins sûr... mais allez quoi, est-ce qu'une étudiante en deuxième année de Japonais n'a pas le droit de s'émerveiller de petites choses simples comme celles-ci de temps en temps ?

En fait, Robert Patrick, je crois que si je lis ton blog, c'est juste pour les images et les kanji qu'il y a dessus. :o)

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.