vendredi 19 juin 2009

Robert Patrick sauve le Japon (part.1).

Alors comme ça, on me reproche de généraliser ?

C'est vrai, j'avoue. C'est mal.

C'est pourquoi j'ai décidé de faire amende honorable et d'essayer d'être plus créatif et constructif : plutôt que de critiquer sèchement quelques Japonaises attardées, pourquoi ne pas plutôt se référer aux Japonaises qui ont tout compris à la vie et en faire des exemples pour les autres ?

Avec le talent pédagogique que vous me connaissez, je pense qu'on peut faire des miracles.

Première mission : apprendre aux Japonaises à se tenir correctement sur un vélo.

Voici donc ma première contribution, à distribuer à toutes vos amies Japonaises.

J'espère un retour positif dans les 48h. Go Japan !

15 commentaires:

Eric a dit…

Patrick il est trop fort ! C'est bon de relire ces quelques billets tellement bien vus apres une (trop) longue absence. Franchement, meme si 100% des jeunes japonaises ne sont pas toutes identiques, je n'ai pas l'impression d'aller dans l'exces en te lisant. Continue !

Nesterou a dit…

Oai, alors parlons en des vélos là-bas... pourquoi ils roulent tous avec la selle et le guidon le plus bas possible?! On dirait des gamins attardés... j'ai entendu dire que c'était pour éviter de rouler trop vite (ça les empêche pas de rentrer dans les gens pourtant), mais c'est pas juste un phénomène de mode?

Alex a dit…

@Nesterou

Pourquoi s'embêter à trifouiller la selle ? Elle est très bien comme ça !
Ca se trouve ils ont même pas remarqué le putain de truc qui sert à serrer/desserrer le bordel.

On cherche pas à savoir comment ça marche tant que ça marche :D

Nesterou a dit…

Bah pour bidouiller leurs ordis et leurS portables (surtout!), ils sont très fortiches... mais tout ce qui est mécanique, la Tokyoïte de base à Shibuya, faut pas trop lui en demander XD

Kikoo a dit…

Parce que la Tokyoïte de base se trouve forcément à Shibuya... Ben oui.

Sébastien a dit…

Non le vrai problème en ce qui concerne la hauteur des selles (de vélos hein), c'est qu'il n'existe pas encore de service pour venir la régler à la bonne hauteur.

popolon a dit…

On dirait des gamins attardés...
la Tokyoïte de base à Shibuya,
Ca se trouve ils ont même pas remarqué le putain de truc qui sert à serrer/desserrer le bordel.


Que c'est beau, on se croirait presque dans un roman d'Amélie Nothomb.

jud a dit…

"Bah pour bidouiller leurs ordis et leurS portables (surtout!), ils sont très fortiches... "
heu.. ouai, les portables (téléphones) ok, mais les ordis, alors là, non, c'est franchement des bi*** !! et y a un paquet de gens qui n'en ont même pas à la maison (contrairement à ce que j'aurais imaginé avant de venir)

Anonyme a dit…

J'adore toujours autant ce "blog". Ne change rien RP. Par contre, ce serait sympa de mettre à jour le flux rss car j'aime bien avoir le Japon (à jour) dans ma poche ;o)

Anonyme a dit…

Au temps pour moi pour le commentaire précédent. Je me suis gouré. Mille excuses ! L'organisation du flux rss (new sur le vélo en premier) m'avait fait penser qu'il n'était pas à jour alors qu'il n'en est rien.

Djeffx a dit…

Humm.... surpris!
Je connais ton nom via FJ et après lecture de certains billets ma première réaction fut la surprise !
J'sais pas... dans mes quelques souvenirs je te voyais plus politiquement correct, plus policé, plus... FJ (?)
Et là que dalle ! je découvre à travers ton blog un gars complètement différent de ce que j'imaginais et franchement je kiff bien.
Je te met dans mes favories et je repasserai quand j'aurai plus de temps

black-helmet a dit…

Moi je trouve qu'il est pareil sur FJ.
Comment dire...direct mdr
Enfin, c'est ça qui est bon xD
:-)

Edo a dit…

En fait, ça dépend. Y'a le RP sérieux qui participe au forum "japonais", et donc là il reste correct car le contraire servirait à rien (quand tu veux rendre service à quelqu'un, tu fais pas ton connard, sinon le type en aura plus rien à foutre du temps que t'as passé sur la réponse).
Puis y'a le RP des débats, assez direct, mais qui développe beaucoup.
Puis y'a le RP qui passe sur les topics moisis, et là on sort complètement du politiquement correct.

Bref, ceci étant dit... Je trouve que la généralisation est nécessaire, c'est ça qui rend les articles intéressants à lire. Quand on se contente de relever un point comme ça, en disant que ça arrive "parfois", c'est nettement moins drôle que quand on généralise le fait. Après, c'est au lecteur d'apporter lui-même les nuances.

Eh ouais, RP fait même travailler notre sens critique en plus du japonais, c'est la classe !

Anonyme a dit…

Euh... Moi je mets la selle le plus bas possible et le guidon assez haut. Je trouve ça plus confortable que d'être couché à l'horizontal.

Chacun son truc, je dirais...

Zap Brannigan a dit…

Robert Patrick, dans le même style il y a une mission de la plus haute importance qui t'attend : apprendre aux Japonais à faire du vélo sans créer une situation de quasi-carambolage tous les 30 mètres ;-)

J'ai toujours été fasciné par l'application du mimétisme nippon au monde du vélo : on part à droite pour éviter le cycliste qui arrive en face, lui aussi décide d'aller à droite ; on part à gauche et ensuite il fait de même...


Au fil du temps, j'ai essayé diverses stratégies ; aucune n'a marché :

Méthode A, "à la dégonfle" : aller tout droit en se disant que le gars d'en face changera de cap. Inutile, parce qu'en l'occurence, il ne le fait pas...

Méthode B "façon western" : on s'observe dans le blanc de l'oeil en tentant de deviner de quel côté l'autre partira. Ca sert à rien, car l'autre attend toujours qu'on choisisse une direction pour ensuite opter pour la même.

Méthode C "la fermeture de l'espace vital" : ça consiste à partir complètement vers le bord de la route, comme ça le mec en face a pas le choix, il est obligé d'aller de l'autre côté. Et ben non, plutôt que de prendre le boulevard qu'on lui laisse, il préfère essayer de passer dans un trou de souris, du côté où un vélo NE PEUT PAS passer...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.