lundi 6 juillet 2009

JLPT = Japon : Légendaire Pathos Technologique.

Les Japonais, on ne le dira jamais assez, sont de grands enfants. Ils ont ce rapport à la technologie qu'ont les enfants avec les LEGO® : tu passes ton temps à construire des nouveaux trucs et jamais à jouer avec.

C'est pour ça que dans un pays qui te sort gadget après gadget, nouveauté après nouveauté et révolution high-tech après révolution high-tech, tu constates encore des archaïsmes flagrants, des trucs qui te font dire :

Japon, Japon, quand donc mettras-tu ton génie au service du bon sens ?

Le dernier exemple qui m'a été donné, c'est le fameux Test d'Aptitude au Bachotage Bourrin, plus communément appelé JLPT, ou 日本語能力試験, pour ceux qui veulent se la péter.

Savez-vous bien que les résultats ne vous sont communiqués que 2 mois après avoir passé l'examen, alors que le format du test est un simple Scantron, et que tu pourrais donc connaître ton score en sortant de la salle, comme au permis de conduire ?

Est-ce que ces gens ne seraient pas un peu attardés, voire carrément déficients ?

Japon, Japon, quand donc mettras-tu... (bis repetita) ?

15 commentaires:

tinou81 a dit…

Arf toi aussi tu l'as passe on dirait...

Bienvenue a Chinoland. C'est passe aux news hier tellement yavait que des Chinois a ce test.

Bon on verra les resultats dans deux mois...

Robert Patrick a dit…

Je passe le mien en décembre. Pour les Chinois, c'est connu depuis la nuit des temps, ça date pas de cette année...

tinou81 a dit…

ouais ouais, mais n'empeche, c'est marrant de voir cette masse invisible, presque immuable, sortir leur nez dans la rue et marcher en rang vers les amphis pour passer leur test, condition sans doute sinequa non pour eux de rester dans ce pays.

Ou pas..

Une experience interessante, en tout les cas (mais ma voisine etait bien nulle, en tout cas plus que moi).

Alex a dit…

C'est surtout à cause du pseudo-monopole lobbyiste de l'assoss qui fait passer l'épreuve. Il me semble que toutes les copies sont envoyées en japon pour être traitées et qu'ils ne donnent les résultats qu'une fois la totalité des résultats mondiaux obtenus. C'est assez fermé ce bazar ^^

L'avantage de ce délai, c'est que tu peux faire passer un 一級見込み dans un cv ou un entretien, ça passera peut-être mieux qu'un "simple" 二級 ;)

Vincent a dit…

ou alors c'est peut etre que pendant ces 2 mois, ils recontruisent la machine pour decoder les reponses, qu'ils ont demonte l'annee derniere par manque de place. allez savoir ?

Quant est il du DELF ? si ca se trouve, c'est la meme chose, voir plus long (vive la France !)

Robert Patrick a dit…

@Alex : excuse non-recevable, les gens qui passent l'examen au Japon ont le même souci. Les mecs sont SUR PLACE, quoi !

Papayouki a dit…

L'ensemble de ce commentaire n'est qu'une hypothèse à la con : Ils publient les résultats dès lors qu'aucun recours juridictionnel sur les circonstances du passage de l'examen n'a été déposé. Le délai de 2 mois serait justifié par le délai de recours (qui peut être inscrit dans le règlement de l'examen).
Un individu qui n'a pas eu son examen est toujours tenté d'effectuer un recours pour annuler son échec.
Un recours fondé sur les conditions de passage risque d'annuler l'ensemble de l'examen et coûter cher à l'association qui devrait organiser une nouvelle session et peut-être même indemniser l'ensemble des candidats pour le préjudice subi (temps passé, frais divers).
Pour qu'un recours basé sur de mauvaises conditions de passage de l'examen soit recevable il faut qu'il soit déposé dès après l'examen (mettons dans un délai de 2 mois).
En attendant 2 mois, ils ne risquent donc plus que des recours individuels, plus faciles et à gérer et à dont l'issue ne risque pas d'être l'annulation de l'ensemble de l'examen.

Je répète : "hypothèse à la con".
Plausible ? Vérifiable dans le règlement de l'examen ?

ElieDeLeuze a dit…

Je soupçonne le Japon de faire passer l'examen sur des formulaires hypertechnologico-modernes de l'espace mais de tout faire corriger au pinceau par des petits vieux privés de hentai pour deux mois.

Anonyme a dit…

cet exam, quel pfff..
ce qui m'a fatigue le plus, c'est le zele d'une surveillante qui apres avoir passe la cassette d'avertissement "carton jaune" pour la troisieme fois (une par partie !) se sentait toujours obligee d'attendre que sa montre indique 13:45:00 avant d'autoriser l'ouverture des feuillets, scrutant fixement ses aiguilles pendant dix minutes insoutenables au cours desquelles les candidats accables par la lourde chaleur de juillet (qu'aucun aircon ne venait attenuer, un candidat pres de la fenetre s'etant plaint qu'il avait froid) soutenue par un eventuel deficit de sommeil consecutif a un samedi soir passe a reviser (ou autre), luttaient pour ne pas succomber, se preparant au pire ("ayako s'inquiete-elle parce que sa fille ne veut pas se faire d'amis ou bien parce qu'elle n'y arrive pas?" - "l'auteur fait il reference au fait qu'une entreprise voit ineluctablement son originalite disparaitre suite a la necessaire montee en echelle de sa production, ou au fait qu'elle perde des parts suite a l'introduction dans le marche de concurrents copiant son originalite")
pfff...

black-helmet a dit…

@RP: tu passes le niveau 1 ou 2 ?

Robert Patrick a dit…

@black-helmet : LOL! à ton avis ?

black-helmet a dit…

Si tu réponds ça, j'en déduis le 1.
Mais si je posais la question, c'est que je ne savais pas... ^^
がんばってね。 (ça c'est pour faire genre j'amortis mes cours de japonais :p )

ps: je croyais que le JLPT c'était de la "branlette", une "médaille en chocolat" etc... :-D
Enfin si tu le passes, c'est que tu dois en avoir besoin pour le boulot ou une chose importante. :-)

Robert Patrick a dit…

@black-helmet : le JLPT jusqu'au 1-kyû, c'est effectivement de la branlette, parce que seul le niveau 1 est reconnu professionnellement au Japon. Donc si tu passes les autres niveaux, c'est pour une évaluation personnelle, c'est-à-dire pour pouvoir accrocher un beau diplôme dans ta chambre. Le kanken c'est 200% branlette, vu que ça ne sert qu'à se la péter en kanji, et, comme je l'ai déjà dit ici, c'est pas forcément celui qui connaît tous les mots du dictionnaire qui devient le meilleur écrivain.

Je passe donc effectivement le 1-kyû parce que c'est un diplôme utile et limite obligatoire, sinon tu penses bien que j'ai un peu autre chose à foutre de mes journées...
Je me souviens encore de ma prof effarée de me voir finir mes études sans avoir encore passé le JLPT, genre le truc inconcevable pour elle, alors que l'idée ne m'était même jamais venue... ;-)

tinou a dit…

Anonyme> Effectivement le premier texte etait super chiant. Par contre le vocabulaire et la grammaire, j'ai un peu cherche sur le net chinois et je crois que j'ai plutot bien reussi, genre 2-3 fautes en tout.

En voc on a eu un 夕闇 quand meme, bon j'ai mis la bonne reponse, mais quand meme, j'ai un peu tiquer.

Yavait aussi une hesitation entre 衰退 Et 衰怠 qui m'a turlupine.

Non le plus chaud pour moi finalement c etait vraiment ce premier texte de dokkai. Et aussi surpris par la longueur.

Le 1kyuu, si je l'ai je serais content, mais c'est clairement parce que ma boite me verse un bonus et m'augmente un peu mon salaire... Et pour le CV. Pour le japonais en lui meme, ben tant que j'aurais pas de copine, je ferai pas de reels progres.

black-helmet a dit…

D'accord pour les explications, tout s'éclaire. ;-)
Merci.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.