lundi 22 octobre 2007

Le Japon, ça te troue le cul (part.3)

Les récentes grèves des services ferroviaires français me donnent aujourd’hui l’occasion de parler d’une différence fondamentale entre la France et le Japon : le Japon est une société de services.
Ainsi, le malade n’est pas un patient ("qui doit prendre son mal en patience", donc), mais un client. Au Japon on est toujours un client, on a donc droit d’office au customer service, à tous ces avantages réservés à ceux qui paient.
Ah oui, en France on paie aussi mais c’est juste pour mieux sentir le doigt dans le cul.
Par exemple les transports (par exemple, hein). Au Japon on paie pour avoir de la propreté, de la sécurité, de la ponctualité, OK. Mais dans une société de services, ça c’est l’acquis, ça ne se discute même pas. Le service proprement dit c’est le reste : les sourires, la précision des renseignements, l’accompagnement, les ascenseurs pour les personnes âgées et handicapées, les rampes sur tous les quais pour les fauteuils roulants, ça c’est le service.


Autre exemple, la Poste. En France on a 5 guichets de disponibles, mais seulement 2 d’ouverts, et une nana à l’accueil QUI N’EN BRANLE PAS UNE ! Sans même parler du fait que notre Poste nationale a diversifié son activité (courrier+banque) sans pour autant augmenter son personnel, d’où une attente plus longue. Je ne parle même pas de l’enthousiasme du personnel qui cherche chaque jour à améliorer son record de lenteur.
Au Japon, la Poste est un peu lente aussi, il faut bien le reconnaître, parce que les gars sont tellement précautionneux qu’ils pèsent ton colis comme si c’était de la nitroglycérine. Nan mais arrête, connard, puisque je te dis que c’est des bouquins ! Bon. En revanche, il y a une nana à l’accueil qui fait ça : elle t’accueille. Et comme t’es un client (o kyaku sama) elle te demande si t’as besoin de quelque chose, et si jamais t’as besoin de quelque chose elle s’en occupe. Genre une fois je voulais envoyer un DVD à un ami pour son anniversaire. Alors d’abord elle m’a trouvé un carton de la bonne taille, ensuite elle est allée me chercher du papier bulle pour pas que le DVD bouge dans le carton et qu’il s’abîme aux coins et enfin – c’est là que tu vois le service – elle a emballé mon DVD dans le papier bulle comme si elle avait fait ça toute sa putain de vie, on aurait dit qu’elle avait été formée à l’emballage aux Galeries Lafayettes pendant la période de Noël. Sinon l’autre service de la Poste japonaise qu’il est bien et qu’il va trouer ton cul français, c’est que si on t’apporte un colis chez toi et que t’es pas là, les gars laissent un papier et tu peux les appeler pour qu’ils repassent te le livrer à une heure où t’es là. Gratuitement. Pareil quand tu veux envoyer un gros colis, plutôt que d’aller casser ton dos à le porter jusqu’à la Poste, ils peuvent passer le prendre, le gars vient avec sa balance, il pèse ton colis et tu le règles chez toi. Ouais, tu sais ce qu’il te reste à faire, tu peux aller plastiquer la Poste à côté de chez toi, ils méritent.

Je te parle pas des conducteurs de taxi, des restaurants, des magasins, des prostituées (non, je t’en parle pas)…

Tu noteras également que contrairement aux USA où le service est souvent le seul moyen de toucher son salaire (because service non inclus, donc pas de pourboire=pas de salaire) au Japon le service est inclus. Donc que le mec te serve bien ou pas il est payé pareil. Sauf que dans une société de services le client est roi, donc si le client est pas content il gueule auprès du patron et le méchant serveur il peut commencer à chercher du boulot dès le lendemain.

L’inconvénient d’une société de services c’est évidemment que tout le monde est assisté et a l’habitude de passer un coup de fil au moindre pépin, donc zéro autonomie. Par exemple ta batterie te lâche. En France c’est bien le diable si tu trouves pas un gars avec des câbles pour te dépanner et t’aider à démarrer. Au Japon non. Les mecs savent même pas ce que c’est "des câbles" et à quoi ça sert. Si leur batterie lâche ils appellent la dépanneuse, point-barre. Ils paient pour pallier leur incompétence. Pareil pour l’informatique, l’électricité, etc. On sait rien, y a des gens dont c’est le boulot qui peuvent nous faire ça.

Donc si demain tu montes dans ton bus et tu te demandes pourquoi quand tu dis bonjour au conducteur il prend même pas la peine de te regarder ben c’est pour ça : la France n’est pas une société de services.

5 commentaires:

Vincent a dit…

Que j'aime te lire Nox, que j'aime te lire ^_^

C'est vrai que d'un cote, mieux que le Japon niveau "services", tu meurs.
De l'autre cote, plus "assiste" tu meurs aussi et clair que je le connais " j'ai des mains mais je ne sais pas comment m'en servir " releve d'une ignorance rarement vu chez des etres humains.
Tu changes une ampoule toi meme ? " Sugoi !!"
Comme je le dis souvent, le Japon c'est bien mais a long terme, c'est mauvais pour les neurones.

Rui a dit…

C'est de pire en pire. T'as vu combien de japonais pour debiter autant de conneries? Si t'es en panne sur le cote' de la route, t'as pas a lever la main qu'il y a deja quelqu'un qui s'arrente et te propose de l'aide. Sur l'autoroute, c'est fait par camera et c'est GRATUIT (les autoroutes sont payantes, soit).
En France si quelqu'un s'arrete quand tu es en panne tu peux sortir ton canif parce que t'as 9/10 que ca va tourner au vinaigre.

La France c'est un pays en voie de develepoment compare' au Japon, c'est tout.

sanji a dit…

Pour la poste, ce n'est quand même pas les services les plus efficaces! Il est intéressant de comparer le processus de payements des factures entre la poste (organisme publique il y a encore quelques mois) et les combini, qui eux sont bien privés...
Au combini, la personne derrière le comptoir scanne les 3/4 code-barres, encaisse l'argent, met trois fois le même tampon sur le papier et en rend une partie. C'est efficace et rapide.
A la poste, ce même papier est amené à une machine spéciale où il est scanné, puis la personne qui s'en occupe revient derrière le comptoir et rentre manuellement le montant dans une autre machine (quel est l'intérêt du premier scan ?), encaisse l'argent et ensuite retourne récupérer votre récépissé. Bref, au lieu de prendre 30 secondes, le tout prend 3 minutes, comme quoi même la poste peut s'améliorer.

Par contre, pour les livraisons à domicile, ils sont très forts...

sanji

Nox a dit…

@Sanji : ah ben comme j'ai dit, hein, les mecs sont pas rapides. Efficaces mais pas rapides. Et encore, j'ai pas parlé des banques. Tiens, je devrais faire un article sur les banques...
@Rui : merci de participer si activement à l'aspect humoristique de ce blog.

Julian a dit…

Bein moi j'aimerais pas vivre dans une société d'esclaves. Le pire c'est que ça doit être effectivement agréable passé les premiers moments de gène d'avoir tout tout de suite et tout le monde à ses pieds... sauf que dans une société de services, bein c'est toi l'esclave 90% du temps.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.