mercredi 10 octobre 2007

En vrai, les Japonais ils s'avilissent.

La publicité japonaise a ceci de fascinant qu’elle est systématique. Nous entendons par là que même si elle sait (parfois) faire preuve d’originalité, on y retrouve des canons qui seront respectés quelque soit le produit. On y trouve également des abberrations éthniques, notamment la suprématie caucasienne, le Blanc étant source de vénération au Japon, comme nous l’allons voir.

1) Le premier des systèmes de la publicité japonaise est l’utilisation de la mélodie. TOUS les slogans sont chantés. Ils sont parfois courts (quand ce sont des noms de marque ou de produit : Ajinomoto, Bioré, etc.), parfois longs (genre "mon produit qu’il est bon/ il nettoie du sol au plafond/ en plus il sent bon/ dans toute la maison"), mais c’est pas grave, il faut que ça soit chanté, bordel !
Donc publicité= chanson.

2) Le deuxième système nihonjinronnesque est la référence obligatoire au groupe. Parce que les Japonais n’aiment pas l’individualisme, pour vivre heureux vivons ensemble. Donc même si on ne voit qu’une seule personne dans la pub, au moment où le nom du produit est énoncé, c’est forcément par un groupe de personnes. Evidemment, nombre de produits sont déjà représentés par des groupes de personnes (nos amis les fiottes de chez Johnny’s), mais les slogans c’est obligatoire, il faut que ça soit dit par plusieurs personnes, un mec tout seul qui te dirait que le produit est bon, il est pas crédible.

3) Le troisième système de la pub japonaise est l’utilisation de vedettes qui ont le vent en poupe. Quand je dis "vedettes", je pense évidemment au sens people : ça peut être des chanteurs, acteurs, mannnequins, des gens connus, quoi. C’est particulièrement dérangeant avec les acteurs. Je veux dire, en France tu fais de la pub quand t’as pas encore commencé a être connu ou quand t’es has-been (Micheline Dax, Gérard Hernandez, etc.). Au Japon non, tu peux être un acteur ou une actrice en pleine vogue, ben tu vas quand même faire ta pute à la télé pour dire que la boisson XX c’est trop de la bombe ou que les cigarettes YY te donnent l’air cool. Au Japon y a pas de diabète ni de cancer.

4) Le quatrième système de la publicité japonaise est de loin le plus dérangeant : il s’agit, d’une manière globale, de dire que les Japonais sont des merdes, que les Américians sont des dieux, et que, en général, le Jaune ne sait pas trop bien ce qu’il doit faire de sa vie, alors heureusement que le Blanc est là pour lui montrer la voie à suivre. Si le Blanc le fait, c’est que c’est bien. Le Blanc est beau, le Blanc a toujours raison. Une des premières choses que l’on apprend dans la communication c’est le principe d’identification : tu t’adresses à une éthnie particulière, tu essaies dans la mesure du possible de la représenter de façon à ce qu’elle s’identifie et qu’elle se sente concernée. Imagine-t-on une publicité vantant des cosmétiques pour les noirs avec des acteurs blancs ? Non. Sauf au Japon.
Au Japon tu vends une voiture japonaise en la faisant conduire par une Européenne en Italie. C’est pas grave que la voiture n’existe pas en dehors du Japon, que les routes japonaises soient radicalement différentes des routes italiennes, bref que le marché n’ait rien voir avec ce que tu représentes, tu le fais quand même.
Tu vends un shampooing ? Montre-nous des cheveux de Blanches, de préférence des stars comme Nathalie Portman ou Diane Krüger. C’est pas grave que les cheveux asiatiques soient radicalement différents des cheveux occidentaux, tant dans leur section que dans leur constitution, et que du coup les shampooings soient pas du tout adaptés à l’ethnie que tu prospectes, l’essentiel c’est de vendre. Et les Japonais ils kiffent de se faire entuber.

Si le Blanc aime la boisson XX, alors le Japonais doit aimer aussi. Si en plus le Blanc est Américain, alors c’est qu’il a tout compris à la vie et le Japonais ne peut faire autrement que de s’incliner devant la Science Blanche et de consommer les mêmes produits. On pourrait à la rigueur pardonner lorsqu’il s’agit de stars, mais pourquoi faire conduire un miniwagon Suzuki à une famille anonyme d’Anglais ou d’Allemands ? C’est quoi la putain de plus-value en matière d’image de marque ?
Même les Américains sont effarés devant ce lamentable spectacle de soumission et ne manquent pas de dire qu’il ne leur viendrait jamais à l’idée d’essayer de vendre un produit aux Américains en présentant un Japonais ou un Européen comme gage de qualité.

5) Le dernier système publicitaire typiquement japonais, également en rapport avec cette fascination pour l’Amérique, est l’utilisation gravissime de l’anglais. Par "gravissime" j’entends "intensive et erronée".
Utiliser l’anglais pour vanter des produits auprès d’un peuple qui ne comprend pas l’anglais et est massivement réfractaire à son apprentissage, ça tient déjà du n’importe quoi. Mais le Japon fait plus fort encore, il verse dans l’absurde : en France nous avons également des slogans en anglais qui arrivent à passer à travers la loi Toubon, mais ce sont des slogans qui n’ont pas été traduits de leur langue d’origine ; au Japon ils inventent des slogans en anglais, et comme ce sont des merdes en anglais même dans les plus hauts postes de la communication ils inventent des slogans en faux anglais ! Par exemple Toyota (premier constructeur automobile mondial, quand même) qui se fend d’un "more than best" en guise de punchline. Cela, mesdames et messieurs, sachez-le, ce n’est pas de l’anglais. D’abord parce que "best" est un superlatif, donc au minimum nous aurions "than the best", et ensuite par ce que "more" fait référence à la quantité et "best" à la qualité, donc nous pouvons dire sans risque aucun que PAS UN PUTAIN DE MEC DE LANGUE ANGLAISE n’a participé à l’élaboration de ce slogan. Inutile de préciser que ce genre d’horreur linguistique, si fréquentes que le terme "engrish" en est devenu l’appellation courante, n’est pas sans justifier un certain mépris des anglophones vis-à-vis de leurs adorateurs nippons.

Je vous ferai partager un peu d’engrish prochainement.

7 commentaires:

Vincent a dit…

tu y vas un peu fort sur le cote "les japs sont des merdes, vive les blancs".
Meme si certains de tes propops sont vrais et d'ailleurs, je me retrouve dans ce que tu dis, je n'ai pas cette meme vision.
Au contraire, je trouve que le peuple japonais essaie de garder ses marques et n'hesitent pas a se moquer des etrangers (voir programmes teles), de vanter la race asiatique (voir publicites) et te proteger son pays des "etrangers".
Disons que y a un peu des deux finalements.
Mais c'est sur que par rapport a un pays comme la France, l'extreme est toujours mise en avant au Japon quelquesoit la situation.

Nox a dit…

Hum, pour la protection de "la race asiatique" dans les pubs, ils ont quand même gardé Zang Zhiyi pour le shampooing, ils ont pas pris une Japonaise....
C'ets vrai qu erécmment j'ai vu uen pub "nihonjin josei ha utsukushii" (avec 3 nanas en jupes qui se baladent), mais sinon dès qu'on veut te vendre quelque chose qui n'est pas représenté par Nakama Yukie, c'est un blanc qui s'y colle.
A-t-on vraiment besoin de David Beckham pour vendre des chocolats (tu sais ceux qui sont super bons avec une amande au milieu)?

Nox a dit…

Je veux dire, quand on veut faire de la pub pour Leader Price on prend notre Zidane national, tu imagines si on allait chercher Nakata ? Ou même David Beckham, les Français se diraient "What the FUCK ?!!!". mais les Japonais visiblement ça les dérangent pas.
C'est le même phénomène qu'on voit avec certains artistes, chanteurs ou écrivians, qui n'otn aucun succès au Japon, en ont à l'étranger et du coup deviennent célèbres au Japon parce qu'ils sont célèbres à l'étranger, comme si la validation des Blancs était nécessaire à la reconnaissance des Japonais.
Ils sont pas trop graves, sérieux ?

Vincent a dit…

Un peu comme Clementine, la chanteuse francaise connue de tous, sauf par les francais ^O^

Tu parles des Almondo ? miam miam.

Rui a dit…

Ca t'arrive souvent de prendre un exemple particulier pour une generalite'.

Regarde CA: http://youtube.com/watch?v=R6V6_GPuBVc
c'est pas une BELLE Blanche.

http://youtube.com/watch?v=WWPhlvH5xc4
...

http://youtube.com/watch?v=1kQUvDYwpw8
...

http://youtube.com/watch?v=lKTdXQqoPc8

Il t'en faut encore pour que tu comprennes que t'es vraiment a cote' de la plaque?

Et en France, les pubs de Shampoing tu penses qu'elles sont toutes avec des FRANCAISES ? Et Les pubs de Gilettes etc, ce sont tous des gars americains. Je pense que t'aime bien aussi de te la prendre dans le cul vu tout ce que tu racontes. Il y a absolument rien de fonde' la dedans. Les "blancs" etc c'est des conneries qui sont parfois ecrites dans les livres sur le Japon et qui sont parvenues par un billet quelquonque jusqu'a ton cerveau et que, comme un abruti tu as fait tiennes.

Vincent: Les japonais ne venteront jamais la race asiatiques, ils ont horreur des Coreens Chinois Vietnamien et companies. Par contre, les Coreennes sont repute's pour avoir la beau claire (rien a voir avec la race blanche, sinon on peut dire que les Francaises sont complexe's par les africaines parce qu'elles font bronzettes). Donc pour les soins de la peau, c7est parfois des Corennes.

Nox: Nakata pour ses pubs il prends 5 oku , ca fait 3 Millions d'euros. Alors Leader Price peut pas se le pays. C'est tout. Puis en France on aime bien NOS stars et NOS Sportifs parce qu'on est nombriliste... MOI MON NOS JE.

Un peu de recul sur soi-meme avec ca monsieur?

Anonyme a dit…

IL a raison ce qui est vrai

Anonyme a dit…

Il a rais on ce qui dit est vrai

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.