vendredi 18 avril 2008

Le plus dur en japonais, c'est le japonais.

Si tu viens ici pour connaître le vrai Japon, t'as peut-être aussi envie de connaître le vrai japonais.
Tu fais bien.

Un des trucs qui m'horripilent le plus quand on parle de la langue japonaise, c'est d'entendre que "les kanji c'est le plus difficile". Je reviens dans 2 minutes sur cette ineptie...

Ce que disent les profs de fac, c'est que "les kanji, c'est ce qui va vous demander le plus de travail". T'as remarqué, ils disent pas que c'est le plus difficile, ils disent que c'est ce qui demande le plus de travail. Nuance.
Est-ce que c'est vraiment ce qui demande le plus de travail en japonais ? Non. Mais c'est ce qui demande le plus de travail en japonais à la fac. Parce que, en vrai, l'intonation ça demande beaucoup plus de travail (mais genre que tu peux même pas imaginer), mais à la fac on te fait grâce, tu pourras parler japonais comme un Ch'ti, du moment que tu donnes la bonne réponse aux questions qu'on te pose, c'est l'essentiel.

Alors qui sont les trous-du-cul qui osent prétendre que les kanji c'est le plus difficile en japonais, alors qu'à l'évidence c'est le plus facile, comme nous l'allons démontrer de suite ?

Il n'y a que 2 types de personnes qui affirment que "les kanji, c'est le plus dur" :

-les nuls en japonais. Eux, tu peux pas leur faire confiance parce que si tu grattes un peu, tu vois bien que le problème c'est pas les kanji : dès que tu leur demandes le moindre effort cérébral ils sont en panique. J'en ai vu un, en première année, il bloquait sur le fait que quand tu rajoutes un dakuten sur le katakana "u", ça donne le son "v". Il avait dû se taper tout Evangelion, mais il bloquait sur la graphie du son "v". Un p'tit génie.

- les Japonais. Eux, tu peux encore moins leur faire confiance, vu qu'ils te parlent de leur propre langue. Je t'explique : pour les Japonais, les kanji c'est difficile parce que c'est le SEUL truc qu'ils ont à apprendre de leur langue toute leur putain de vie ; tout le reste ils le savent sans avoir besoin d'y penser. Un peu comme si en français on n'accordait pas les adjectifs en genre et en nombre, ou si les participes passé n'existaient pas. Genre tu pourrais écrire le français comme tu le parles.

Quand un Japonais te dit que les kanji c'est le plus dur parce qu'il y en a toujours qu'on connaît pas, c'est un peu comme si un Français disait à un étranger que le plus dur en français, c'est de retenir tous les mots du dictionnaire. Parce que le Français il se demande pas si "table" c'est du masculin ou du féminin. Alors qu'un étranger, si. Pour un étranger, la difficulté du français se situe plus dans l'apprentissage du genre de chaque mot, l'accord des adjectifs et des participes, la conjugaison des verbes et le bon emploi des modes.

Les kanji, ça peut pas être ce qu'il y a de plus difficile en japonais pour la simple et bonne raison que tu peux tous les trouver dans un dictionnaire. Alors que le bon usage des mots, non.

Donc je dis pas ça pour te décourager, mais le plus difficile en japonais, c'est le japonais.

10 commentaires:

Vincent a dit…

Ben ecoute, je ne suis pas du meme avis.
Je n'ai jamais mis les pieds a la fac, j'ai appris le japonais par moi-meme depuis de longues annees puis ensuite sur le terrain.
Dans mon apprentissage actuel, le plus "casse couille" ce sont bien ces put**** de kanjis, je ne te le fais pas dire.
J'ai jamais pu mettre mon nez dans un livre de kanjis et pourtant Dieu sait la peine que je me suis donne.
Sans oublier tous les bouquins du genre "les kanjis pour les nuls" ou encore "les kanjis c'est facile"....Mwouais... bien ecoute, tout ca n'a jamais marche.
A part ca, c'est une langue que j'ai assimile assez facilement a vrai dire.

Les kanjis, pour moi en francais, c'est comme la conjugaison des verbes.
Faut gratter 100 pages par coeur pour les memoriser.
Ca marche bien quand t'es mome mais quand t'es adulte, meme un japonais il a pas la force d'ecrire des pages de verbes conjugues.

Patataboy a dit…

Putain de Kanji
Putain de grammaire
Putain d'intonation
PUTAIN DE LANGUE

Bon j'ai un niveau de merde en Japonais, je ne le cache pas. J'en ai pas honte mais j'en suis pas fier non plus.

Mais de mon expérience de l'apprentissage de cette au combien merveilleuse langue, j'ai constaté qu'il y a toujours une phase d'euphorie tout de suite suivie par une phase de découragement.

Exemple, tu commences tranquilement à apprendre les hiragana et katakana ... tu engloutis les 2*46 caractères et tu souris. Ensuite viennent les Kanjis, là déjà tu rigole moins. Et plus ca va moins c'est drôle. Alors tu testes toutes les méthodes d'apprentissages mais aucune ne fonctionnent car ces méthodes ont été pensées pour des Japonais en priorité ....... ARRRRGGGHHH

Ensuite viennent les particules (saloperie ca aussi) au début, tu te dis, trop de la balle avec ça je vais comprendre la structure de la phrase, donc t'as la banane. Pis tu te rends vite compte que c'est le merdier et qu'il y a pratiquement autant d'utilisation différentes de ces putains de particules que de balise en xHTML. tu repleures, en plus comme t'as pas de Jap sous la main, pas moyen de demander conseil, et les cours ca coute la peau du cul

Enfin, l'intonation.
En tant que français tu te gosse avec force de l'accent pourri de ton pote anglais quand il parle Japonais, et tu as bien raison car c'est la réalité. Mais ne te réjouis pas trop car les profs de fac te répètent que le japonais comme le Français est plutôt monotone (un seul ton ... pas chiant) c'est vrai et faux à la fois.
Il y a pas mal de mots où tu ne sais pas pourquoi mais si tu ne monte ou ne descend pas le ton, bah il ne bite rien même si c'est leur langue.
Et la tu pleures encore car si t'as pas un pote Jap sous la main, c'est pas les profs de fac (sauf Jap) qui t'aideront.

En plus pour en revenir à Nox, les profs se focalisent sur les kanjis car c'est une épreuve d'épuration pour les DEUG. Ils sont à font sur l'écris alors que le Jap c'est l'oral le plus gros problème.

patataboy a dit…

Ouop putain les fautes...

Autre problème avec le Japonais AU japon pour les autodidactes et là c'est à toi Vincent que je pense. C'est de prendre des mauvaises habitudes de langages dès le départ.

J'ai une amie qui habite au Japon depuis 2 ans maintenant, et elle à appris le Japonais seule, et elle en est très fier car elle a le Nihongo no Ryokushiken niveau2 ou 1 (mais il n'y a pas fondamentalement de grosses différence entre les 2 ... juste un maitrise totale des kanjis et certaines formation grammatical à la con.) Enfin bref, elle tiens largement une conversation avec des Japonais ... le problème c'est qu'elle a pris certains tic de langages qui ne sont normalement toléré que pour les mecs ou les jeunes, donc pour aller chercher du pain c'est cool, pour boire entre potes c'est cool aussi (et qu'est-ce qu'i' dit, et qu'est-ce qu'i' boit!) mais un jour on est aller ensemble dans le centre d'immigration Japonais et elle demandé un formulaire de self sponsorship en Japonais à une dame, qui se tenait là .... en 3 secondes, la tronche de la dame est passée de sourire homologué S03/8-A1 à mais c'est qui cette petite connasse qui me parle dans ma langue et comme si on étaient des potes de lycées.
La dame dit un truc (me demandez pas, mon japonais est au niveau survivre) et ma copine ré enchaine derrière avec une voix un peu irritée et après 2 trois échanges, ma copine me regarde avec un air un peu excédée me dit qu'il n'y a plus de dossier de selfsponsorship en français bien sure. Et là la dame reprend son sourire et me parle directement dans un français certes un peu écorché mais largement compréhensible pour m'expliquer que le Japon ne délivre plus ce genre de dossier, mais ne parle plus à mon amie et ne la regarde même plus...
Dégouté par cette déception, je demande à mon amie ce qu'il s'est passé, et elle me dit qu'elle à monté le ton car l'autre l'avait pris de haut dès le départ. Bon donc je me dit que l'autre est une connasse.
Et après avoir parler de cela à ma petite copine (une Japonaise) elle me dit que mon amie utilise parfois une très mauvaise grammaire ... un peu argot que seul les mecs utilisent.
Et le problème c'est que la plupart des Japonais pensent que parce que tu as un bon accent tu parles le Japonais aussi bien qu'eux, car en général ils ont l'habitude d'entendre les anglo-saxons qui ont un accent de merde il faut bien le dire.

Bon ensuite il y a le problème d'attitude de ma copine qui est un peu hautaine mais c'est une autre histoire.

Comme le disais Nox dans un autre topic ... un Gaijin ça doit parlé gaijingo.....

Akane a dit…

Je suis plutôt de l'avis de Vincent. Les kanji, c'est pas dur en soi, c'est surtout pénible. Ca prend du temps, y a pas de méthode miracle.
Personellement j'ai un bouquin qui explique le sens de chaque kanji et comment il est formé, quelle est son histoire. Ca m'aide à les retenir. Une fis qu'on sait les lire, quel bonheur! Et c'est d'un pratique! Par contre, faut pas me demander de les écrire...

Curieusement, l'intonation et la prononciation ne me posent pas plus de problème que ça. Là ça fait un moment que je ne parle plus régulièrement donc mon intonation ne doit pas être aussi bonne qu'avant. Je sais que j'ai parfois tendance à faire des fins de phrase bizarre quand elles sont longues. Mais bon, on m'a déjà prise pour une Japonaise au téléphone par exemple...

Ce que je trouve le plus dur, c'est surtout le keigo. Sûrement parce que j'ai surtout appris le Japonais avec des amis, ça me semble moins accessible. Maintenant ça va mieux, mais je me sens pas du tout à l'aise avec.

Après, la grammaire avec les particules et tout ça, je crois que c'est surtout une question d'adaptation à un système complètement différent. Ca vient avec l'habitude...

Pavy a dit…

Plutot de l'avis de RP. Les kanji ce n'est pas dur, c'est juste de la memorisation. Le probleme quand tu les apprends c'est de trouver des repetitions : quand tu en vois un 10 fois dans un texte, facile a retenir, mais quand ce sont des kanji a la con que tu ne vois qu'une fois toutes les 6 lunes, ben la ca coince!
La grammaire (et surtout les differents degres de politesse) sont pour moi bien plus dur.
Et je ne parle meme pas du vocabulaire avec des tas de mots qui se ressemblent et auxquels tu ne peux rien rattacher (pas comme l'anglais avec le francais par exemple).
頑張ります

Fasa a dit…

C est vrai que les kanjis c'est pas fondamentalement dur. C est juste une somme de boulot incroyable pour le memoriser et pas les oublier. Je les travail 30 minutes tous les jours depuis 2 ans a mon rythme il m en faudra environ 3 ans pour avoir le niveau d un illetre moyen japonais...

C est con les kanjis plus y en as plus on croit les connaitre plus on les confond....

Chouka a dit…

Ca fait plaisir. Au moins un qui dit la verite, ca change. Dans d'autres blog, on dirait que le Japon est tout beau, tout rose. Y a pas de frime dans ce blog. Les autres blog, c'est style, Tu as vu ma maison, ma voiture, mon dernier ecran plasma etc... Continu comme ca.

Marjo a dit…

Les kanji, au début c'est quand même facile, voire logique mais c'est vrai qu'après y'a un problème de "surdose du kanji", à la fac, si tu suis pas en kanji c'est fini pour toi (vu testé et approuvé)...
C'est pour ça que lorsque l'apprentissage de la langue est un plaisir, autant éviter cette p*** de fac^^
et là, paf le Japonais c'est tout de suite plus facile

megane-kun a dit…

hahaha, merci cet article m'a bien fait rire et n'est pas très éloigné de ma pensée perso! :p

Linkin a dit…

pinaiz, t en a des solutions toi !!!
n empêche que je pense que t as raison, les kanji c est ce qui demande le plus de travail et non le plus difficile...

hey, tu veux pas enseigner à ma fac ? :D

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.