lundi 7 avril 2008

Quand l'appétit va, tout va.

A quoi reconnaît-on quelqu'un qui n'est jamais allé au Japon de quelqu'un qui y a vécu ?

Pour le profane, le Japon c'est "le pays des manga", "le pays des cerisiers", "le pays de la technologie"...
Pour celui qui y vit, le Japon c'est tout simplement "le pays de la bouffe".

Ah ça, on vous en a parlé de l'obsession des Japonais pour les petites culottes, pour les écolières en uniforme, pour le pipi et le caca, pour les gros seins... Mais la véritable obsession de TOUS les Japonais, c'est la bouffe.

Au début, t'es bien content de voir des restaurants partout. Parce que ça c'est un truc au Japon, y a pas 3 mètres de distance entre 2 endroits où tu peux bouffer : un resto français ou italien, un café, un bar, un distributeur automatique, une pâtisserie, un autre café, et ça continue comme ça tout le long de n'importe quelle rue, en alternant la rive, évidemment.

Alors toi, naïf, tu te dis : "Ah ben tiens, c'est pas au Japon qu'on crèverait de faim". Mais ça c'est parce que t'as pas encore vu les tarifs. Au Japon, la bouffe c'est ce qu'il y a de plus cher.
Je te donne un exemple : une Playstation 3, 30.000 yens. OK. 600g de viande de bœuf de Kobe... Ah ben merde, 30.000 yens aussi !
Tu comprends maintenant pourquoi les Japonais ils jouent avec leur caca : c'est du caca qui vaut cher.

Là où tu réalises que la bouffe c'est l'intérêt central du pays tout entier, c'est dans les émissions de télévision. Il n'y a pas une seule émission qui ne te parle pas de bouffe. Alors évidemment, le produit est bien emballé : on t'explique où c'est fait, par qui, comment, et t'as droit à ton reportage de 15 minutes pour t'expliquer pourquoi ton grain de riz tu devrais l'aimer plus que tes parents. Bien évidemment, le reportage n'étant pas une raison suffisante, on a invité des personnalités de la télévision qui vont goûter devant toi le fameux produit et qui vont te montrer à quoi ressemble un véritable orgasme. Ah oui, au Japon l'orgasme c'est pas dans le cul des meufs, c'est dans l'assiette. C'est d'ailleurs pour ça que les aliens à tentacules tu les verras tout le temps violer dans les écoles et jamais entrer dans un restaurant : les aliens n'ont pas la culture raffinée et l'éducation gustative des Japonais.

Mais le truc qui t'achève littéralement à la télévision japonaise, c'est la façon dont on te montre les plats : il doit y avoir des stages spécialisés pour les cadreurs parce que c'est TOUJOURS le même plan, à la même distance de l'aliment, avec les mêmes baguettes orientées de la même façon et, bien sûr, la même petite vapeur qui s'échappe de l'aliment, car le Japonais n'aime pas manger tiède. Check it out :

Ainsi, la télévision te présente plusieurs fois par jour des centaines de restaurants que tu savais même pas qu'ils existaient parce que :
1) forcément, ils sont loin de chez toi.
2) ils sont planqués. Ouais, ça c'est un truc typique au Japon, les mecs ils ont pas des ninjas plein leur Histoire pour rien : au Japon, tout ce qui est bon est planqué. Les meilleurs restos, les meilleurs magasins, les meilleurs bordels, RIEN de tout ça n'a pignon sur rue, il faut que t'ailles toi-même les débusquer au fond d'une ruelle ou au dernier étage d'un immeuble. Et rien n'est indiqué non plus, tu penses...

Tout cela est extrêmement frustrant pour l'étudiant en mal d'argent : dès qu'il allume la télé il a envie de bouffer des trucs délicieux et chers, dès qu'il sort dans la rue il a envie de bouffer des trucs délicieux et chers ou même moins chers mais de toute façon tout est cher.

Et après tu te demandes pourquoi y a des jeunes qui préfèrent rester cloîtrés chez eux... Tiens, je peux pas te dire mieux : la seule anorexique que j'ai vue au Japon elle était pas Japonaise, elle était Polonaise !

9 commentaires:

yrojerg a dit…

Oui, sauf que c'est pas vrai. Va trouver en France des bons petits restos a moins de 7 euros par repas, a part a Flunch (et c'est pas un bon petit resto), tu trouves pas. Alors qu'au Japon, je t'en trouve des dizaines et des dizaines. Certes, c'est pas des restos de luxe, mais ca n'en reste pas moins des endroits tres sympas.

Vincent a dit…

Je te rejoins mon cher RP.
Le pire, c'est quand le matin tu te leves, t'as deja une emission qui te parle de ce que tu vas bouffer ce midi.
Et puis surtout, y a toujours le "Oishiiiiiiiiiiiiiiiiiiii" ou "Umaiiiiiiiiilllll", ca m'agace au plus ou point.
Meme si c'est degueu, c'est bon.
Et on me repond "Ouais mais c'est la tele, c'est pour de faux"... alors pourquoi vous regardez bande de nazes ?
Sans oublier des queues devant les restos parce qu'on l'a montre a la tele donc comme on veut etre "in", alors on va faire la queue 4heures pour bouffer un bol de ramen qui n'a rien de special.
Mais apres ca, on est content, on se sent moins cons.

Sinon, certes, la bouffe le midi est bon marche. Entre les Yoshinoya, Matsuya, Tenya, y a de quoi faire.

yorjerg a dit…

mais meme en dehors des chaines de ce genre (parce que sinon chez Yoshinoya, c'est 400 yens pour bien manger...), y'a plein de petits restos sympas et pas chers du tout. Bon c'est sur que c'est pas a Ginza, hein, mais y'a vraiment de quoi trouver.

Sinon, c'est vrai qu'a la tele ils sont lourds avec leurs fausses pubs pour de la nourriture pseudo-bonne qui est en fait pas si bonne que ca...

patataboy a dit…

Encore un excellent sujet traité avec humour.

En revanche je suis et d'accord avec vous sur le fait que c'est super lourd de se taper des Oishiii, UUUuuumai (ou Maiuuu pour les gens IN ... ), à longueur d'émission pour un restau que tu ne pourra pas te payer par faute de moyens ou de temps. et pas d'accord sur le fait qu'à vous entendre, c'est soit le yoshinoya à 350Yen ou soit le restaurant à 1.5000 Yen par tête.

Or il existe pleins de petits izakayas pas cher, des restau d'okonimiyaki ou même des italiens (ok il y a largement plus authentique que Saizeria), pas cher, pas plus de 2000 Yen pour un vrai repas (impossible en France de trouver cette qualité à 12€).

Le mieux c'est les tabehodai à 3500Yen tu t'en met plein la pense pour un truc largement au dessus de nos buffet à volonté chinois à 17€.

Il y a un très bon restaurant Indien tabehodai sur Shibuya.
Et les meilleurs rapports qualité prix je les ai trouvé dans les quartiers les plus pauvre de Tokyo entre Ueno et Kameari.

En fait la viande et les légumes ne sont pas trop cher, mais les fruits (à part les fraises et les clémentines qui sont en général locales) te font tellement mal au cul quand tu les achète que tu n'a même pas besoin de les bouffer pour avoir la chiasse! La tranche de pastèque (le 1/16eme de la pastèque complète) à 5000€ ... tu la déguste, tu vas même jusqu'à sucer tous les pépins à ce prix là!.
Mais bon rapporter au cout de la vie ça ne doit pas être plus cher de manger au Japon qu'en France en ce moment...!

Autrement, un jour j'ai gouter un truc vraiment dégueulasse avec des collègues de bureau, c'était près de Suitengumae. En gros le plat c'était un montagne de riz recouvert de lamelles de poulet à peine cuites ... alors autant la viande saignante c'est bon mais le poulet bleu c'est à gerber, mais mes collègues se régalaient ...
C'est comme quand ma copine se délecte à l'idée de bouffer du Nato ... rien manger d'aussi gerbant de ma vie, et quand tu leur dit que ça a la consistance et l'odeur d'un truc déjà digérer par quelqu'un d'autre, ils te répondent tout le temps, oui mais c'est très sain. Merde alors, l'huile de foie de morue c'est hyper sain mais on en fait pas un plat nationale bordel

Sinon la PS3 à 3 0000 Yen c'est surement pas une neuve ...

PS: yrojerg ... il y a un Yoshinoya en plein milieu de Ginza ...

yrojerg a dit…

pour Ginza, je parlais bien sur de maniere generale ;)

Nox a dit…

Yo les gars !

Vous le croyez, ça, y a un gars qui est tombé sur ce blog en tapant "coubertin pédophile" !!

Je sais que certains blogs tendance aiment faire partager leurs mots-clés à leurs lecteurs, je le fais pas parce que ça cadre pas vraiment avec l'esprit du blog, mais des fois je suis limite, hein... D'ailleurs je pense que je vais faire des captures d'écran et vous filer le lien 1 fois par mois dans les commentaires.

yrojerg a dit…

http://afp.google.com/article/ALeqM5iNmlD25GZdJYu-Fg3hRANfDohPRQ

Il y a effectivement des trucs fous...

Crack a dit…

Yoshinoya c'est dégeu et en plus c'est vraiment cradingue. Mieux vaut dépenser 600yens dans un petit Ramenya qui ne sera pas une chaine.
Sinon pour le boeuf de Kobe, il vaut largement ses 5000yens (pas 30 000, en tout cas pas à Kobe). C'est comme si tu veux manger une bonne bavette, ou un vieux steak haché surgelé, c'est pas le même prix.

watchout a dit…

Tellement vrai...
A chaque fois qu'on aborde le sujet de "la TV au Japon" je me trouve etre le seul a dire qu'a n'importe quel heure du jour ou de la nuit tu zappes et tu as 99% de chances de tomber sur au moins une chaine ou ca se goinfre et en face de moi j ai des japonais incredules pour me repondre "ah bon.. ?"
c est devenu tellement naturel pour eux de voir de la bouffe en permanence a la TV qu'ils y font meme plus gaffe, c est comme le ciel, il change de couleur mais il est la et c est comme ca, s il n etait pas la ca serait etrange...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.