jeudi 24 janvier 2008

En vrai, le japonais c'est pas comme tu croyais.

Un rapide coup d’œil aux explications de Wikipedia sur le terme "kawaii" nous confirme ce que l’on soupçonnait déjà : je vais devoir vous donner une leçon de kawaii.

En effet, "kawaii" veut autant dire "mignon" que "anata ha nihongo ga jôzu desu ne" veut dire que vous parlez bien japonais (on vous l’a déjà dit ? ho ho ho, je me gausse).

Soyons précis dans notre définition, car il existe 2 sortes de kawaii :

- le "kawaii" normal, écrit comme ça et qui ne veut JAMAIS dire "mignon".
- le vrai "kawaii" de mignonitude absolue, facilement reconnaissable aux balises (+10db)(/+10db) et au préfixe kya.

Par exemple : (+10db) "KYAAAAA !!!! KAWAAAAAAIIIIIIIII !!!!!!" (/+10db).

Pour mes lecteurs non-voyants, avec le son.

Mais alors à quoi peut bien servir le kawaii quotidien ? A la même chose que les questions météorologiques, ça crée du lien. Par exemple vous avez rendez-vous avec une fille que vous connaissez. Bon. En tout bien tout honneur (pour la peine on va même jusqu’à supposer que vous êtes vous-même une fille, même si on sait tous que ce blog s’adresse essentiellement aux aigris machifachos). Bon. Eh ben le kawaii va être votre sésame pour la conversation : elle aura forcément un élément vestimentaire ou accessoire que vous n’aviez pas encore vu (puisqu’elle est Japonaise, donc même si vous vous êtes vues hier elle a déjà acheté un nouveau truc entre-temps), vous allez donc pointer l’objet en question et le qualifier de kawaii. La question, j’insiste sur ce point, n’étant absolument pas de savoir si l’objet est mignon. "kawaii" en japonais est ce qu’on pourrait définir comme le compliment minimum : tu peux rien dire d’intelligent sur un truc, alors tu dis qu’il est kawaii. Ça passe partout et ça fait plaisir. Ça invite ton interlocuteur à t’expliquer où et quand il a trouvé ce truc et ça vous fait un beau sujet de conversation consensuel.

Evidemment, il y a des astuces pour placer son kawaii :

A un mec, éviter sur les vêtements et accessoires virilisants (= tout élément de bijouterie métallique). En revanche, pas de problème sur les accessoires qui vous feraient douter de son orientation sexuelle (=offerts par sa copine), style strap de portable, porte-clef, etc.

A une fille : si vous n’arrivez pas à trouver spontanément un élément kawaii chez une Japonaise, c’est que c’est un Japonais. Interrogez-vous sur votre propre sexualité.

Du coup, pas la peine de mouiller la banquette dès qu’on gratifie la moindre de vos babioles d’un "kawaii", ça veut juste dire qu’on vous demande d’être la personne qui va faire la conversation.

12 commentaires:

Vincent a dit…

j'avais vu une emission japonaise qui disait que le mot le plus dit par les japonais par jour etait "sumimasen", seconde par "kawaii" en deuxieme ^^

Akane a dit…

C'est tellement vrai!

Ce "kawaii" c'est pourtant un vrai sésame. Quand je suis arrivée dans mon université d'échange au Japon,ça m'a permis d'engager la conversation avec des filles super timides (j'en avais une qui était venue s'asseoir à côté de moi - alors qu'il y avait plein de place ailleurs- mais qui n'osait pas me parler par exemple), et de déboucher sur de la camaraderie ou de l'amitié...

Ca fait toujours plaisir. Mais comme tu dis, faut pas toujours prendre ça au premier degré.

personne a dit…

Je connais le terme kawaii et ce que ça véhicule en France depuis un an à peu près, et je constate en lisant ton article de japonisant qu'on a quand même une lourde tendance à surinterpréter / survaloriser certains points d'une langue ou d'une culture simplement parce qu'elle nous est exotique (je parle là en tant que Français qui connaît que dalle au Japon de la réalité).

Ce que je trouve amusant, c'est que finalement, tu fais un article pour expliquer la fonction basiquement phatique du kawaii, alors que du côté occidental, c'est limite si on n'en entend pas parfois parler comme d'une weltanschauung.

Nox a dit…

@personne : tu fais bien de parler de fonction phatique, car c'est là un élément absolument essentiel de la société japonaise.
Ici quand un gars te raconte un histoire tu l'écoutes en silence jusqu'au bout. NE FAIS JAMAIS ÇA AVEC UN JAPONAIS, il croira que tu ne l'écoutes pas ou que tu te fais chier : il faut régulièrement ponctuer SON récit de hochement de tête, de "un" pour montrer que tu suis et que tu t'intéresses.

la souris blonde a dit…

C'est marrant, ponctuer ton disours de "hm", "oui", y'a des gens qui font ça en France, principalement des vieux, et je trouve toujours ça super déstabilisant, comme si justment ils avaient hâte que tu finisse, alors que sans doute ce sont des bonnes manières un peu datées.
Promis, la prochaine fois, j'essaye le "Dis donc papy, t'as le hoquet ou c'est purement phatique?"

Le Lapin de Clichy a dit…

Question : est-ce qu'on ne peut pas traduire, grosso modo, "kawaaiiiiii" par "d'la baaaaaaallllle !!!". Pour avoir entendu dans le métro parisien des pucelles de 13-14 ans s'extasier ainsi sur je-ne-sais quel gadget ou accessoire de mode, je me demande si ce ne serait pas une sorte d'équivalent français, phatiquement parlant. Très connoté "zoulette du 9-3", cela dit, dans une conversation normale ça fait tache.

Nox a dit…

Pucelles à 13-14 ans ? tu t'avances beaucoup je trouve...
Le vrai "kawaii" veut seulement dire "migon, adorable", pour "trop d'la baaaaaalllle" on utilise "la forme en putain" (copyright RP)de "sugoi", à savoir "sugeeeeeeeeeee !" si t'es un mec ou une sale petite pute analphabête comme Kinoshita Yukina, ou alors "sugoooOOOOOIIIIII !" si t'es une Japonaise normale, donc hystérique.

patataboy a dit…

C'est vrai que ponctuer le récit d'un autre par un hochement de tête passe encore, mais mettre des "Mmh" ou des "sou desu ne" me donne souvent envie de leur dire: "Dis donc si ce que je te dis te fais chier, dis le clairement!"

Sinon à noter qu'ils bouffent le truc le plus dégueulasse qui m'ai été donné de mettre dans ma bouche.
Le nato, ça pue, la texture est immonde, et la saveur à vomir. Dire que ma copine en raffole.

D'ailleur il y a un test assez marrant à faire. Prenez le Japon, et coupez le en deux au niveau de Gifu. Ensuite demander à vos amis Jap si ils aiment le Nato, si c'est oui alors il y a de grande chance qu'ils aient été élevés à l'est de cette division, si c'est non c'est surement un enfance à louest de Gifu.

patataboy a dit…

Désolé pour le double post précédent.

Le truc sympa avec Youtube et à ce blog c'est que j'ai pu revoir ma chanteuse Japonaise favorite : Utada Hikaru (fan de nattou ... personne n'est parfait)
Et en compulsant les différents volets que montre Youtube à la fin de la vidéo, on se rend bien compte de l'étendu de la médiocrité de la TV Jap; je pense que le débat mérite d'être lancé ... La TV Jap est-elle la plus mauvaise des pays industrialisés. Personnellement je vote OUI des deux mains.
C'est simple il y a 3 types de programmes (en excluant les films qui sont plutôt des faire-valoir pour les pubs.)
- Les programmes d'interview de Star actuelles avec reportages bidons inside (ou l'inverse)
- Les émissions de jeux télévisés
- Les émissions sur la bouffe

Et parfois les producteurs de TV Japs deviennent effrontément innovant et nous sortent les trois en même temps : http://www.youtube.com/watch?v=oV0dHIm1Ank&eurl

Régalez vous!

Nox a dit…

@Pataboy : j'ai évidemment quelques articles en réserve sur la télévision japonaise mais j'aime insérer des images pertinentes et je n'ai pas le temps de travailler ces images pour l'instant.
Mais évidemment je vais traiter de la télévision japonaise...

Qiana a dit…

Interesting to know.

Tamallou01@msn.com a dit…

le pire c'est que c'est trop ca... depuis 4 mois que je suis au Japom, le kawaii...mon dieu c'est 50 fois par jours au bas mot...
c'est comme parler du temps...c'est le truc qui fait genre "ouais on parle"
pour les garcons....mhh a la limite du "waah sugoiiii" (quoi que c'est pour les deux sexes mais ca permet d'embrayer sur un "mecha kakkoiiii!!"
comme quoi c'est trop cool et viril xD

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.