mercredi 11 août 2010

Nuance.


Le lavage de cerveau à la japonaise peut conduire à des incartades, pour peu qu'on soit pas contre les nouvelles expériences...

Restons cependant vigilants et rigoureux sur les définitions :
- une futanari, c'est une vraie femme avec un pénis.
- un transsexuel, c'est un vrai mec avec des seins.

13 commentaires:

Patataboy a dit…

???

Que t'est-il arrivé pour que tu nous parle de cela?

Une rencontre déroutante dans Kabiki-Cho?

Néant a dit…

Robert Patrick en gangbang ?

Shikalover a dit…

Putain, t'en as oublié un dans ta liste!!!
Buck Angel, the real man with a real pussy.

Diablo star a dit…

RP a dit : "Je pense que je vais juste y aller pour faire acteur porno, histoire de pouvoir dire "j'ai baisé Murakami Risa !""

A ma connaissance elle n'entre pas dans les deux catégories citées dans ton article.

Il y'a eu feinte lors de ton entretien d'embauche !?

J'sais pas quoi penser de cet article, merde, j'aime pas ça !

Anonyme a dit…

Ah l'art du teasing...

Anonyme a dit…

Du lard ou du cochon... Sinon dans la rubrique rien à voir, j'aimerais entendre RP faire des variations sur le thème japonais-gaijins, même si la mélodie est éculée.

Robert Patrick a dit…

@Anonyme : euh... Qu'est-ce que tu veux savoir sur les relations Japonais-gaijin ?
Il me semble que j'ai déjà abordé le sujet ici et là, mais pas nécessairement de manière frontale, puisque les Japonais me traitent rarement comme un gaijin, d'une part parce que je parle leur langue comme eux (donc ils me parlent en japonais, pas en anglais) et d'autre part parce que je ne suis pas blond aux yeux bleus (ni châtain aux yeux verts), donc ils ne me voient pas comme le gaijin typique (= l'Américain). Pour te donner un exemple, je me fais arrêter dans la rue par un vieux, dans une banlieue de Nagoya, et le mec me demande où se trouve un arrêt de bus, en me montrant une carte avec le nom de l'arrêt de bus écrit !!!
Donc le mec suppose :
1) que je connais le coin comme ma poche (je veux dire : les ARRÊTS DE BUS, QUOI !)
2) que je lis couramment le japonais local (ouais, les arrêts de bus et les stations de métro, je sais pas si t'as remarqué mais en général c'est des lectures qui sont pas dans ton Minna no nihongo, tu vois)

Alors te parler des relations Japonais-gaijin, honnêtement, je sais pas si je suis le mieux placé...

Anonyme a dit…

Bon tant pis et tant mieux pour toi. Ce que tu dis est rassurant car j'espère qu'il y a moyen de se faire des potes là-bas. Je compte bientôt aller à Tokyo dépenser mes économies et tester mon level... "Nihongo ha jôzu desu ne"... "Merci les gars, mais j'ai un don pour les langues". J'm'y vois déjà.

jud a dit…

Ha ha moi aussi mon physique m'aide à passer inaperçue, en revanche mon japonais me trahi toujours pour l'instant : au bout de 2 ou 3 phrases : "haa??? mais... t'es pas japonaise ?"

s61 a dit…

Tu t'es fait qualifier d'homosexuel en lisant un h-manga à base de futa ?
J'adore tes articles, la plupart découlent (en apparence) d'une expérience personnelle. Mais j'ai du mal à comprendre celui-ci (et à expliquer de quoi il découle (sans vouloir être crade ^^))...

senbei a dit…

Moi je comprends. D'ailleurs, je suis arrivé à coller mon doigt dans le cul d'une jeunette il y a peu SEULEMENT, et Dieu sait que j'avais essayé avant, SEULEMENT après qu'elle ait découvert que je lisait "Tsuki Sekai Ryokou"....ah merde, attends...y'a erreur...
http://www.99chan.in/y/src/126864871519.jpg

Okojo a dit…

Dis à un transsexuel que c'est un vrai mec, et tu as toutes les assos LGBT aux fesses!!

Un transsexuel, c'est une vraie femme, qui se retrouve par erreur avec des attributs masculins, attention!

J'espère que Ioanna Mayhead ne va pas passer par ici...

ioanna a dit…

si, si.. elle est passée :p

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.