vendredi 16 juillet 2010

Démotivator.


En ce moment, je suis en recherche très active pour du travail au Japon (si tu as un bon plan, n'hésite pas). Donc je remplis des CV.

Et ça, c'est un truc, au Japon, tu as pas encore commencé à remplir ton CV que t'as déjà plus vraiment envie de travailler pour les CONNARDS qui ont posté leur annonce, tu vois.

L'annonce s'adresse à un étranger (par exemple, moi). Nonobstant, les gars s'intéressent (ou en tout cas te demandent de remplir les champs ad hoc) à l'école primaire que tu as fréquentée, avec évidemment chaque année détaillée. Et comme ils s'intéressent vraiment à toi, tu seras gentil de leur transcrire tout ça en japonais.

C'est-à-dire que ces gens considèrent comme déterminant dans ta carrière l'école primaire que tu as fréquentée. Si, ne nie pas, s'ils pensaient que ça n'avait aucune importance, ils te le demanderaient pas.
Si encore l'annonce s'adressait à un Japonais, je comprendrais : ils ont un système scolaire classé, avec un barème pour chaque école, c'est leur pathos perso, pourquoi pas ? Je serais bien de mauvaise foi de leur accorder le droit à des DVD pédophiles et de leur nier celui à des classements d'écoles.

Mais là c'est une annonce pour ÉTRANGER, comprends-tu ?! Ils vont faire quoi ? Appeler mon école primaire pour leur demander si j'étais un bon élève, hein ? Et avec ma transcription, ils vont faire quoi ? Un Google Map pour voir si l'école existe, vérifier si elle est pas trop loin de mon adresse actuelle ? C'est quoi le projet, les mecs ?

J'ai compris pourquoi ils ont une petite bite : c'est pour mieux pouvoir ENCULER LES MOUCHES !

Je te passe les cadres de 10 caractères à peine pour pouvoir transcrire ton adresse complète (là encore, hautement utile d'avoir ton adresse en japonais, ou alors pour être sûr que le courrier n'arrivera pas), le cadre de 50 caractères maxi pour raconter tes expériences professionnelles... Juste si tu cherchais de la pertinence, ben tu peux encore chercher, va.

Alors du coup c'est bien embêtant, parce que toi tu vois une annonce, t'es super motivé, et puis quand il s'agit de faire le premier pas vers la réalisation de ton objectif, ben t'es déjà prêt à jeter l'éponge.

Oh, tu pourrais en pondre, des pages de japonais, des explications de ta carrière, tu pourrais les réussir haut la main, ces entretiens qui glacent d'effroi le premier salaryman venu.

Mais le CV, juste non, quoi.

Japon, Japon, quand donc mettras-tu ton génie créatif au service du bon sens ?

21 commentaires:

Eyfiss a dit…

Enfoiré, on a posté en même temps.

Vincent a dit…

le CV japonais, c'est tout un art pour savoir le remplir correctement.
Mais en tant qu'etranger, on est pas "formate" correctement pour le remplir de toute facon.

En tout cas bon courage pour ta recherche d'emploi, car en ce moment c'est pas forcement la bonne periode.

Anonyme a dit…

Lol j'adore c'est trop bon, j'aime la façon dont tu parles des choses :) continue ainsi !

Djamel a dit…

Petit conseil : Ca ne sert strictement a rien de decrire ton parcours scolaire a partir de l'ecole primaire, tout le monde (je parle des recruteurs) s'en fout royal. L'annee a laquelle tu es sorti du lycee et ton parcours universitaire (et professionnel) seront amplement suffisants.
Il est parfois inutile de se plier aux regles absurdes qui concernent, pauvres d'eux, les japonais. 郷に入っては郷に従え n'est donc pas a respecter a la lettre (ou au kanji pourrais-je dire)...

Bon courage pour la recherche de taffe.

Nesterou a dit…

Surtout au Kanji près, vu la marge énorme dont il bénéficie sur les docs >_>

Robert Patrick a dit…

Vous savez quoi ? Je pense que je vais juste y aller pour faire acteur porno, histoire de pouvoir dire "j'ai baisé Murakami Risa !". Je sais que je m'y prends un peu tard pour Akane Hotaru, mais Risa, y a encore moyen, je pense...
Qu'est-ce que je me fais chier avec des CV, sérieux... Les mecs me demandent le JOUR d'obtention de mes diplômes, genre je me souviens du JOUR où j'ai obtenu mon bac ou mes diplômes de japonais...
Oh oui, le porn, ça va le faire, ça va le faire...

Alex a dit…

Clair que l'école primaire ça sert à queud je pense. Moi j'ai commencé ma liste à 2005 Lycée blabla sotsugyou.

Le 18 juin j'ai été à une convention organisé par Hello Work pour les gaijin avec des boites qui venaient. Y'avait 99% d'asiatiques. C'était assez spécial comme ambiance. Bref, j'y ai distribué what mille CV imprimés sur PC, déjà parce qu'à la main ca aurait été moins lisible, et puis soyons honnête ça me cassait les couilles. Bref, même pas peur. Le 25 convoqué par une boite, premier entretien, deuxième entretien, rapport écrit et le 15 j'avais ma 内定通知 dans ma boite mail. T'inquiète cousin :D

Cela dit avant ça, entre les différents sites de recrutement et tout, où je me suis fait gentiment refusé/ignoré comme un goujat dès le départ, j'ai pas mal rigolé. Mais bon je cherchais des trucs dans la musiques. Je me suis fait une raison.

Alex a dit…

Ah, et les diplôme y'a pas la date d'émission dessus, ou la date de signature du recteur ou je sais pas quoi ? Même si c'est pas la date réel d'obtention du titre, au moins y'a une date vérifiable :p

Virtualkobe a dit…

Et tu kiffes les recruteurs qui comprennent pas le concept de "stage" (autre que celui de 5-6 semaines après lequel tu rentres dans l'entreprise) et qui s'imaginent que si t'as fait que 6 mois dans la boîte c'est que soit t'es instable, soit tu t'es fait viré...


Ou comment faire des meilleures lignes de ton cv, les pires désavantages...

Eled. a dit…

@Virtualkobe

Vu l'incompréhension que je constate à presque à chaque fois que je parle de stages "à la française" à des connaissances japonaises, ça m'étonne à peine.

J'espère tout de même que c'est pas trop répandu parce qu'avec le nombre de stages de 4 à 8 mois que je commence à cumuler, j'risquerais de passer pour sacrément instable, ou carrément mauvais.

Virtualkobe a dit…

@ Eled : oui pour des japonais lambdas on ne peut pas les blâmer puisqu'il n'y a rien de semblable dans leur pays.

Mais des recruteurs quoi ! Les mecs cherchent un français (ou du moins un étranger) et connaissent même pas le concept de stage...

Rajoute à ça le concept de "césure" et là tu as complètement perdu ton interlocuteur...

Alex a dit…

研修、インターンシップ c'est pas des forme de stages Oo?

J'ai mis 2 internship sur mon cv, on m'a pas particulièrement posé de question dessus...Enfin on m'a juste demandé si parmi ce que j'avais fait jusqu'à présent, y'avait un truc en particulier qui m'avait déplu, un truc où je m'étais pas senti à l'aise dans mon travail, et inversement, ce que j'avais apprécié. Bref, rien d'anormal en somme.

Virtualkobe a dit…

Encore beaucoup ne sont pas familier avec le concept de "stage"
Pour eux 『インターンシップ』désigne plus ce que font certains japonais, à savoir faire 4-5 semaines de "stage" dans une entreprise pour, le plus souvent, rentrer dans cette dernière ensuite.

L'idée de "je fais mon stage de 6 mois- 1 an, j'accumule de l'expérience et après il n'y a rien de moins sûr que je rentre dans la boîte" ça, peu de japonais connaissent...

Anonyme a dit…

Bonsoir, lors de mon premier entretien d'embauche, je me souviens, on m'avait pose des tonnes de questions sur ma vie prive ; j'y repondais et je n'arrivais pas a deceler si mes reponses coincidaient avec le profil du type recherche et puis on m'a demande si j'aimais l'alcool. J'ai repondu que oui et la il y a eu comme un ouf de satisfaction et j'ai et ete embauche !

(roban)

Anonyme a dit…

Wai mais la, si tu commences a vouloir trouver des choses logiques au japon, t'es mal barre! Surtout au taf, ce sont les rois pour te pondre des regles inutiles et chronophages...

Comment faire complique quand on peut faire simple. Le japonais prendra toujours la facon la plus casse couille.

Bon courage quand meme (pas pour trouver du taf, pour apres, quand tu auras commence ton taf ;)

Anonyme a dit…

Salut, c'est pour savoir si tu avais abandonnée ton blog avec les cours de japonais comme il n'y a plus de mise à jour ? :(

Robert Patrick a dit…

@Anonyme : pas "abandonné", si je trouve des trucs intéressants à écrire, je les écrirai, mais il s'agit d'une méthode, donc normalement elle est déjà finie et vous a déjà apporté tous les éléments nécessaires à votre apprentissage autonome du japonais.
Quand tu achètes une méthode de japonais au format livre, tu demandes pas où est la suite quand tu arrives à la fin. Eh ben là c'est pareil : une fois que t'as appris tout ce que tu devais apprendre, tu te débrouilles tout seul. C'est le but.

virtualkobe a dit…

Mais non RP, c'est une feignasse qui s'est couverte en choisissant bien le nom de son blog, c'est tout...

RP, moi j'attends encore ton billet sur les différences entre le japonais fillette et le japonais viril.

A cause de ton indolence inqualifiable, j'ai dû me taper des bouquins d'universitaires, en anglais et japonais.
Quoi "c'est bien de s'informer soi-même". NON ! Moi je voulais du RP avec des exemples croustillants...

Un boulevard pour toi et ton style, ce thème, UN BOULEVARD !


Je précise (pas pour RP qui l'aura compris) que ce message est à prendre au... premier degré ! Ouais fait ch*** put** de bor** de me*** à la c**


;-)

Robert Patrick a dit…

@virtualkobe : Euh... T'as dû te TAPER DES BOUQUINS ?!!!
Alors qu'il suffisait d'allumer la télé ?!!

Mais tu m'as fait marrer, j'ai des images en tête. On va y réfléchir...

virtualkobe a dit…

Ouais mais tu comprends ça fait plus classe de dire "d'après le bouquin de xxxx , il semble raisonnable de penser qu'un dichotome [...] nonobstant [...] contrairement aux poncifs [...] devons être plus circonspect sur l'idée que [...] qui définissent la langue japonaise.

Le simulacre, y'a que ça de vrai (même si la vérité c'est que tu as appris ça via la télé)

Ceci dit j'ai quand même lu certains bouquins à ce sujet, ouvrages très intéressants au demeurant.


Dois-je te rappeler que tu as réussi à nous pondre un billet cocasse sur le keigo. Alors il ne manquerait plus que ça que tu n'aies pas d'images pour un sujet aussi gaulois que le genre dans la langue japonaise.

(flatter l'égo, c'est toujours bon en période de 就活)

PS : t'emmerdes pas avec un article si t'es débordé par ta recherche de boulot hein (je te sais altruiste ;-) )
Au pire, tu risques juste une autre goguenardise de ma part... Rien de bien grave en soit ;-)

Robert Patrick a dit…

@Virtualkobe : oh, tu sais, moi quand j'ai une idée...
Tiens, rien que là, tu vois, il est 2h du matin et j'ai dû passer UNE HEURE juste pour vous pondre un .gif animé ridicule pour le prochain article, juste parce que j'avais envie et que ça correspondait à mon humeur du moment. J'aurais juste pu vous lier la vidéo au bon endroit, mais non, quand je veux faire un truc, je veux faire un truc.
Donc tu auras ton article sur le japonais.
J'ai dit.

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.