vendredi 17 juillet 2009

Les drama.


Ben oui, fallait bien qu'on y arrive, je pouvais pas t'avoir parlé de la télé japonaise et faire l'impasse sur ces morceaux de bravoure que sont les drama.

Le drama, c'est une institution ; y en a le matin, y en a le soir, y en a des modernes, y en a des anciens, y en a toute l'année.

Je vais pas te faire la totale sur les drama, parce qu'ici c'est juste le Japon de Robert Patrick, pas le blog d'un lycéen qui aurait que ça à foutre de ses journées de mater tout ce qui se fait dans le genre. On va donc juste tenter une approche du phénomène.

D'abord, le drama est avant tout un medium à part entière. On y trouve donc de tout, de la création originale à l'adaptation tirée d'un roman ou d'un manga. De plus, le drama possède un cadre bien spécifique, lui autorisant une certaine liberté : il est un medium expérimental.

En effet, la caractéristique principale du drama (et donc commune à tout drama, peu importe le genre), c'est un ramassis d'acteurs à chier au milieu d'une production totalement professionnelle.
On se retrouve donc avec des couleurs superbes (photographie qui bute), des musiques sublimes (compositeur de haut niveau), des cadreurs qui connaissent leur taff et des scénaristes qui se cassent un peu le cul (parfois).
Mais des acteurs, mais alors... Tu te demandes comment ils ont fait pour être pris.

Mais c'est ça le drama : un goutte d'amateurisme dans un océan de professionnalisme. C'est précisément l'intérêt de la chose, car comme tout le monde est habitué à avoir des acteurs pourris, on en profite pour faire passer la moindre belle gueule devant la caméra, au cas où un talent insoupçonné se révèlerait. C'est le côté profondément expérimental dont je te parlais tout à l'heure.

Le drama, en fait, n'est qu'une vitrine. Il sert à mettre en avant des belles gueules qui iront ensuite te vanter des crèmes pour la peau, de la bière, du thé, du chocolat... Et puis comme ça tu commenceras à t'intéresser à leur vie privée et ça te fera acheter des magazines de gonzesses.

Evidemment, tu peux pas n'avoir QUE des acteurs mauvais, on n'est pas à "Plus Belle La Vie", ici.
Donc on te met toujours 2-3 rôles principaux qui savent ce qu'ils font parce qu'ils le font depuis des années, et puis ça sert aussi à former les nouveaux.

Parmi les anciens qui font l'unanimité, il y a évidemment Abe Hiroshi. Comme il y a des drama par dizaines, sur toutes les chaînes, Abe Hiroshi est LE joker qui va faire que les gens vont regarder ton drama plutôt qu'un autre.
Chez les femmes, c'est Nakama Yukie, qui, bien qu'étant l'idéal esthétique féminin japonais, joue quand même un peu comme une patate (= j'ai 3 expressions dans mon jeu et je récite mon texte).
Ah, Yukie, comme tu m'avais pourtant ému avec ce charmant petit rot dans 溺れる魚...

Le drama, c'est aussi une continuité : il y a des acteurs qui ne font quasiment que ça, ils jouaient des jeunes quand ils étaient jeunes, et maintenant qu'ils sont vieux ils jouent des vieux.

Au niveau de la durée, une saison fait en moyenne 9 épisodes, ce qui permet une rotation importante, sauf le drama annuel "taiga drama", qui, lui, fait une cinquantaine d'épisodes et est toujours de type "jidaigeki", c'est-à-dire racontant une partie de l'histoire du Japon féodal, ou une légende, style "Le Voyage vers l'Ouest" (西遊記).

Pour les genres, il y a de tout : l'inévitable drama scolaire, déclinable à l'infini, le drama qui fait pleurer dans les chaumières sur fond de sujet grave ("ma copine à le cancer", "ma fille de 15 ans est enceinte", voire "ma fille de 15 ans est enceinte et a le cancer"), le drama comique, souvent adapté d'un manga, etc.

Parmi les drama que j'ai aimés et que je te recommande, il y a les premières saisons de TЯICK et Gokusen, Hana yori Dango, 33pun Tantei, et en ce moment j'aime bien Mr.Brain, mais ça tient surtout au fait que je suis bluffé par la qualité visuelle, vu que c'est mon premier drama en HD.

Tu vois, je suis pas un acharné.
inb4 : tout le monde balance son drama préféré dans les commentaires...

21 commentaires:

lilibombe a dit…

Merci pour les recommandations de dramas, je vais en essayer un parmi ceux là pour me familiariser un peu avec la langue. D'ailleurs, une copine m'a fait écouter "Summer Snow" jadis et j'avoue que c'est cohérent avec les observations que tu as énoncées.

J'aime beaucoup le ton que tu donnes à tes textes.

David a dit…

Lors de mon passage au Japon en mai dernier j'étais tombé sur les pubs pour Mr. Brain qui devait débuter d'ici quelques jours, et je dois bien avouer que -ne comprenant pas le Japonais- j'avais du mal à saisir ce que c'était...
C'était le contraste entre publicité permanente pour le truc, comme si c'était vraiment un truc énorme, et la nullité des acteurs dans les extraits (pas besoin de comprendre la langue pour ça) qui me rendait perplexe...

Genre un blockbuster super cheap...

Alex a dit…

En parlant de musiques sublimes, l'ost de triangle est plutôt roxor(le drama lui assez moyen). C'est le dernier en date à m'avoir laisser un telle impression

Je te laisse juger sur pièce
ici et

Les dramas c'est un peu mes cachetons pour dormir le soir, sauf que ca fait entendre du japonais et c'est toujours ça de prix.

Bref tout ca pour dire que j'en regarde pas mal, et que chaque année, si y'en a, aller soyons fous, deux qui m'ont vraiment plus (= ca me dérangerait pas de les revoir à l'occasion) c'est Byzance.

En truc pas trop vieux, j'ai plutôt bien aimé 流星の絆 et ラブシャッフル (pour plus d'infos, d-addicts est ton ami)

Nesterou a dit…

Le seul qui m'ai "passionnée", c'est LIFE, sur l'ijime... quoique qu'un peu chiant vers la fin. Par contre, "1 liter of tears", lui c'est vraiment chiant. J'ai jamais vu ça. Larmoyant et gnangnan comme j'abhorre. Mais bon au moins j'aurai appris un mot très utile: 脊髄小脳変性症.
"Hana yori dango"... j'ai accroché au début, c'était sympa. Mais les ficelles sont tellement grosses que j'ai pas eu le courage de voir jusqu'à la fin.

Finalement c'est tellement surjoué que ça fini par lasser... Makino et ses "ありえないっつうのォ", ça va un moment mais à chaque épisode, merci bien. Sans parler des méchants bourges, "beaux" et "rebelles" qui deviennent gentils, c'est vraiment du déjà-vu...

M'enfin, ça fait passer une semaine creuse; parce que mine de rien, une fois qu'on a commencé le premier épisode on en regarde 5 à la suite.

black-helmet a dit…

Ho, c'est le gars de Dragon Zakura en lien :o
Sinon j'ai aussi aimé les deux Hana Yori Dango.
En HD, j'ai vu récemment Code Blue.
Et mon drama préféré restera pour longtemps "Life" (sur les harcèlements à l'école)
Bon article sinon. ^^

Laurent a dit…

Ces vérités sont valables pour l'ensemble des productions télévisuelles en Asie il me semble.

Mais au moins en Corée du sud ils ne font pas semblant. Ils produisent une vingtaine d'épisodes au minimum, chacun d'une heure. Imaginez les situations et dialogues redondants.

En drama Japonais je recommande Ikebukuro West Gate Park.(Adaptation d'un livre disponible en Français, qui a subit une adaptation en manga et drama)

Mais ce que je préfère lorsque je regarde un drama Japonais c'est le moment où j'en viens à faire la checklist des codes rémanents de ces productions nipponnes.

Caméra au niveau de la tête du méchant inconnu : check.
Stéréotypes sexistes : check.
Au lieu de profiter de mon temps libre je regarde des dramas : check.

Ryo a dit…

A moins d'être Japonais ou asiatique (et encore), il est clair que des personnes d'autres cultures (occidentales et autres) ne peuvent apprécier les dramas et les acteurs à leur juste valeur. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi des gens qui n'aiment pas ça s'entête à dénigrer et critiquer cette partie de la culture japonaise. Il est vrai qu'en France, on fait beucoup mieux quand je vois les feuilletons télévisés (ex : plus belle la vie, sous le soleil, etc...) et la majorité des films 100% français que l'on se tape ici.
Ensuite concernant la critique des acteurs et actrices japonais, venant d'une personne qui parle la langue ça passe encore mais des gens qui comprennent pas je trouve ça incompréhensible (je ne parle pas de l'auteur de l'article mais de la plupart des gens sur le net qui commentent sur le "mauvais" jeu des acteurs). C'est un peu comme si des Japonais en viste en France dient que les feuilletons/films français sont trop à chier et les acteurs jouent trop mal alors qu'ils ne comprennent que quelques phrases de français et comprennent pas la culture française. Bon ok, il est vrai que quand c'est trop mal joué il n'y a pas besoin de comprendre la langue pour le voir.
Ceci n'est pas un coup de gueule contre Robert Patrick en particulier mais force est de constater qu'à force de voir des articles ou commentaires qui critique gratuitement les drama (ainsi que leur manière vivre/d'être) japonais ça devient lourd au bout d'un moment. D'autant plus que ceux qui critiquent n'ont presque vu aucun drama ou continuent d'en regarder malgré le "mal" qu'ils en disent.
Une dernière remarque concernant le blog, pour avoir lu quelques articles, je pense, Robert, que tu essaies de te donner un style. Comment ça? En décrivant la vie au Japon à travers d'articles qui sentent l'ironie (sauf peut-être ton article sur les toilettes qui remonte à 2007). Après, peut-être essaies-tu de ne pas idôlatrer le Japon comme des miliers de jeunes et montrer que tout n'est pas génial au pays du soleil levant, c'est tout à ton honneur et compréhensible vu le nombre de jeunes qui pensent que c'est le paradis.

Robert Patrick a dit…

@tous : bon, je vois que mes prédictions se vérifient...
Comment, vous ne voyez pas de quoi je parle ?
Faites un petit CTRL+A et lisez la vraie dernière ligne de l'article ;-D.

@Ryo : Je pense que les critiques à l'égard des drama, et particulièrement à propos du jeu de certains acteurs ou de la qualité aléatoire du taiga drama, par exemple, sont souvent fondées. En japonais on utilise le mot daikon pour désigner un mauvais acteur, et il n'est pas rare que la seule qualité d'un "acteur" dans un drama soit son physique ou sa notoriété actuelle. Je pense par exemple à Itô Misaki, qui joue comme une merde. Tout le monde le sait, mais tout le monde a envie de voir son cul, donc elle joue dans des drama et ça fait de l'audience. Pareil pour Kamiji, qui m'est par ailleurs très sympathique dans Hexagon II Quiz Parade, mais qui joue horriblement mal. Idem pour Kinoshita Yukina, qui est une vraie bonnasse, mais qui ne sait pas jouer. Je ferai moins le difficile quand je la verrai dans un porn.
Le casting des drama est souvent très inégal, mais comme je l'ai dit, cela fait partie du deal, donc personnellement ça ne me dérange absolument pas.

Quant à "me donner un style", je vais te répondre très franchement sur le sujet. Si tu es Japonais, ce que je crois, tu dois savoir que la plupart des réactions à un choc culturel, notamment chez les Japonaises qui débarquent à Paris en croyant trouver le paradis sur Terre et qui se rendent compte que la réalité ne correspond pas du tout à leurs attentes, est de se plaindre (ぐっちを言う). Franchement, quand tu vois ces blogs de Japonaises en train de chialer parce que les Français sont pas gentils, que le service en France est déplorable, je dis "qu'est-ce qu'on en a à foutre de tes lamentations ?".
Se plaindre, ça n'a jamais intéressé personne, ça soulage juste son petit ego.
Moi, je crois que la seule façon valable de critiquer ou de se plaindre, c'est de raconter une histoire. Donc c'est ce que je fais. "Raconter une histoire", ça veut dire utiliser les procédés romanesque à sa disposition, exagérer certains traits, en taire d'autres. La "réalité objective" ne m'intéresse pas, je suis pas une putain d'agence de voyage, je suis pas là pour vous dire que s'il y a un truc à voir à Nara, c'est le Tôdaiji parce que ça bute.
D'autres sont là pour ça, pour s'émerveiller et vous balancer une dizaine de photos du Tôdaiji sous tous les angles, en espérant vous faire partager leur plaisir.
Moi, je suis Robert Patrick et je te le dis droit dans les yeux : aucune putain de photo du Tôdaiji ne te fera ressentir 1/1000è de ce que tu ressentiras quand tu y seras. Parce que les autres, là, avec leurs photos à deux balles que tu peux trouver dans n'importe quel prospectus, ils te montrent pas le vrai Tôdaiji : les milliers de Japonaises en train de s'éclater les pieds parce qu'elle sont décidé de faire les routes en caillasse avec leurs belles chaussures à talons, le gosse en train de pleurer parce qu'entouré d'un dizaine de daims prêts à le dévorer, les mêmes daims en train de se battre parce que c'est la période de rut, etc.

Donc ce que tu appelles "un style", c'est effectivement un style littéraire qui consiste à essayer de rendre ce que je dis plus intéressant que les jérémiades insipides des gens qui croient que leur vie peut t'intéresser.
Je ne crois pas que la vie de Robert Patrick t'intéresse. Mais je crois que mes conneries peuvent te faire sourire ;-)

Vincent a dit…

Les dramas, je n'arrive decidemment pas a m'y faire.
Cette exageration dans le role des acteurs, je n'adhere pas.
Et puis, on s'est d'ores et deja ce qu'il va se passer, c'est tellement cliche a souhait que je ne comprends pas vraiment comment on peut rester scotche devant ce genre de programme.
Et d'ailleurs, c'est la meme chose pour les dramas coreens, semblerait que ca soit tres asiatique tout ca, non ?
Je prefere de loin un bon 24, un LOST, ou encore un Battlestar Galactica, c'est bien plus passionnant.

Les seuls dramas que j'ai tout de meme regarder de A a Z, doivent etre Death Note (car j'ai bien aime le manga) et Densha No Otoko, ou comment rallier le terme Otaku a un etre normal.

Ma femme kiffe 相棒 et vu qu'elle kiffe TRICK, je te le conseille donc ;)

black-helmet a dit…

Bonjour.
Au passage RP, est ce que tu aurais des "jidaigeki" à recommander en plus de celui cité ?
Merci d'avance.

David a dit…

Ryo, with all due respect, dire qu'il faut être japonais ou asiatique pour apprécier les dramas ou les acteurs à leur juste valeur, c'est des conneries.
Même chose pour le "on peut pas juger la qualité d'un acteur si on comprend pas la langue"...

Un film (ou téléfilm) est un film, c'est un moyen d'expression répandu dans le monde entier (et qui, au passage, n'est pas originaire du Japon ni d'Asie.
Pas besoin d'être français pour apprécier un film français, pas besoin d'être sénégalais pour apprécier un film sénégalais, pas besoin d'être chilien... bon, tu vois le topo, je vais pas te faire tous les pays du monde.

Quant à comprendre la langue ou non pour juger le jeu d'un acteur. Si comprendre la langue permet de capter mieux les subtilités d'un jeu d'acteur, ça c'est sûr, un acteur nul reste un acteur nul dans toutes les langues, le jeu d'acteur ça passe quand même surtout par la communication non-verbale.

Pour le style de Robert Patrick, il a tout dit lui même, et perso c'est pour ça que j'aime son blog, ça change un peu des blogs idolâtrant le Japon, et c'est à mes yeux beaucoup plus instructif (et amusant).

judith a dit…

haa! je connaissais pas son nom à celui-là (Abe Hiroshi), mais même en n'ayant jamais vraiment regardé un drama d'un bout à l'autre, je tombe sans arrêt sur sa tronche, on le voit aussi dans au moins 4 pubs/5...
J'ai l'impression qu'il a à la fois l'image du gendre idéal et du bon père, du mec encore jeune mais déjà mûr, au charme mi-occidental mi-japonais, beau gosse mais qui en a dans la tronche, l'acteur de toutes les situations en somme, comme si on l'avait fabriqué exprès ..
D'ailleurs il n'apparaît pas trop dans les émissions et jeux télévisés, non? ça serait calculé ça aussi?

Sinon, une 2e chose m'étonne, je ne regarde la télé que distraitement, en faisant autre chose sur mon ordinateur la plupart du temps, je zappe comme ci comme ça, mais je tombe TOUT LE TEMPS sur une scène de qqun en train d'essayer de se jeter d'un pont dans les dramas..
Ca vient d'où ce truc?? y a une symbolique? y a tant de japonais que ça qui se suicident de cette manière??

Ryo a dit…

@David, je suis d'accord avec toi sur le fait que les films ne sont pas originaire d'Asie. Je n'ai jamais prétendu ou insinué le contraire. Et comme je l'ai également dit dans mon commentaire "que quand c'est trop mal joué il n'y a pas besoin de comprendre la langue pour le voir". Il est aussi évident que si un acteur est nul, il le sera quelque soit la langue dans laquelle il joue, ça va de soi comme tu le dis.
Il est évident que pour apprécier un film français ou autre, on n'a pas forcément besoin d'être de la même origine que le film en question. Mais admets tout de même que parfois comprendre la culture (et la mentalité?) du pays originaire du film aident quand même à l'appréciation (ou pas) de ce dernier dans le cas d'une comédie que ça soit sentimentale ou pas. L'humour est quand même en partie liée à la culture.

Ensuite quant au fait que "le jeu d'acteur ça passe quand même surtout par la communication non-verbale". Je ne suis pas entièrement d'accord avec toi car un acteur doit quand même être capable de dire sa réplique comme il se doit. A moins que ça soit un rôle de muet ou qu'il s'agisse de film d'humoristes (je pense notamment au duo Eric et Ramzy). Pour rejoindre quand même un peu ce que tu dis, il est vrai qu'il y a bien eu un (le seul?) acteur français dont le gestuel jouait une grande part dans son jeu d'acteur : Louis de Funès. J'avoue que ses mimiques m'ont bien fait rire et je trouve que c'était un grand acteur.

Ryo a dit…

@Vincent, pour répondre à ta question, oui le fait de surjouer est typiquement asiatique je pense. Il y a qu'à voir tous les drama asiatiques. Peut-être que c'est dans notre façon d'être, va savoir. Perso, moi-même j'adhère pas à cette surenchère dans le jeu des acteurs même si dans certains drama ça se laisse parfois regarder.
Sinon, tout à fait d'accord avec toi, les séries américaines sont de loin ce qui se fait de mieux généralement.

HS : il m'arrive d'aller sur ton blog de temps à autre et je le trouve sympa et très instructif. Cependant je n'ai jamais laissé un seul commentaire donc je te dis ça ici. Désolé pour le HS.

Ryo a dit…

@Robert Patrick, tout d'abord désolé si mon précédent commentaire aie pu te vexer. Ce n'était pas le but. Je n'ai absolument aucun intérêt ni plaisir à écrire un commentaire pour "embêter" quique ce soit.

Concernant les drama je suis d'accord sur le fait que la plupart des acteurs/actrices sont avant tout choisis pour leur physique ou leur popularité. Ce qui n'est pas forcément un gage de qualité en effet.
Mais faut bien faire de l'audimat. Et puis tant que ça plaise et que ça divertisse... Mais bon là n'est pas le sujet.

Si j'ai réagi à ton article c'est parce que comme un certain nombre de personnes, ton article me donne l'impression de casser gratuitement du sucre sur les drama et les acteurs japonais en général alors qu'un même article pourrait être fait sur les séries TV d'autres pays (oui je sais on est sur un blog qui parle du Japon). A croire que les gens (là je parle des détracteurs pas de toi) aiment s'acharner sur les drama japonais. Après je ne conteste pas le fait qu'on puisse trouver ces séries dépourvues d'intérêt et que les acteurs jouent mal.

Je ne suis pas là pour défendre les drama ni leurs acteurs, après tout, chacun ses goûts à partir du moment que c'est argumenté un minimum. Mais comme je l'ai dit, ça devient lourd de tomber sur ce genre d'article (ou commentaire) chaque fois qu'il s'agit de drama. Voilà, j'aurai pu réagir sur l'article d'un autre mais désolé c'est le tiens que j'ai lu. N'y voit donc pas une critique ou attaque personnelle vis-à-vis de toi.

A propos des Japonais qui critiquent Paris (et la France), je comprends très bien que tu puisses te sentir offenser. Je le serai sans doute à ta place même si en fin de compte je passerai mon chemin sans me prendre la tête dessus. En même temps, je pense qu'il doit s'agir d'étudiants qui sont venus passer une année en France dans le cadre d'un échange universitaire déçu de la réalité qu'ils y ont trouvés. Car les touristes à mon avis ne peuvent que repartir qu'avec de bons souvenirs des sites touristiques qu'ils ont visité ou au pire ne peuvent être que peu déçu de leur voyage. Et puis, entre nous, mêmes s'il existe des sites de Japonais qui font des sites/blogs pour raconter leur déception de la France. Il en existe également (des sites) qui critiquent le Japon. Donc c'est kif-kif. Je ne dis pas que c'est cool qu'il y aie ce genre de sites et puis il y a quand même des Japonais qui continuent d'aimer la France même après leur séjour à Paris. Je dirai que ce qui serait intéressant de voir c'est, si c'est critiquer juste pour critiquer (donc aucun intérêt) ou si c'est dû à une mauvaise expérience, ce qui serait déjà un peu plus légitime.

Pour ce qui est de faire de la "réalité objective", on a pas besoin d'être une agence de voyage pour parler de choses intéressantes à voir. Mais comme tu le dis, ça ne t'intéresse pas. C'est ton choix.
Quant au Tôdaiji, je suis d'accord avec toi que le voir en vrai c'est autre chose qu'en photos. Mais cela est un peu vrai aussi pour tous les différents monuments dans le monde... ou pas.

Au sujet de ton style d'écriture, comme je l'ai écrit on sent de l'ironie dans ce que tu racontes (mais rien de méchant, plutôt de gentilles moqueries) et je ne le critique pas. C'est toujours mieux que de lire un site qui te dit que tout le monde il est beau et gentil. Autrement pour finir, effectivement ta vie ne m'intéresse pas et tes conneries me font sourire. Je te dis donc au revoir car comme la dit David, la plupart des articles sont tout de même instructif.
Ah, une dernière chose, bien que je suis asiatique, je ne suis pas Japonais. Bye !!

Robert Patrick a dit…

@Ryo : je vois qu'on s'est pas du tout compris.
1) je n'ai été nullement vexé par ton commentaire, tu avais précisé que tu ne me visais pas et de toute façon, comme tu peux le voir, je ne censure rien, ça veut donc bien dire que tout le monde a droit à son opinion.
Et je ne crois pas avoir cassé du sucre sur le dos des drama, vu que moi-même j'aime plutôt bien (j'en ai vu plus que ce que j'ai recommandé, évidemment).
2) je me fous complètement des gens qui critiquent Paris, si tu as lu quelques articles sur ce blog, tu as dû voir que la France en prend aussi pour son grade. Ce qui me dérange, c'est les gens qui se plaignent "tel quel" dans un blog. Putain, le blog est un medium PUBLIC ! Si la Japonaise de base veut juste chialer sa déception du jour, qu'elle écrive un putain de mail à sa meilleure amie et qu'elle arrête de polluer l'internet !
T'as le droit de dire tout le mal du monde de n'importe quel pays, mais FAIS-LE BIEN, bon sang !
Qui a envie de lire "aujourd'hui j'ai pris le métro, il y avait un clochard, oh là là, il sentait très très mauvais !" ? Non mais allez vous pendre, les meufs !
99,9% des blogs japonais sur la France se contentent d'une narration merdique. Vous voulez critiquer la France, pas de problème, mais faites-le avec PANACHE ! Qu'on ait un peu envie de lire.
Moi je kifferais de lire des articles de Japonais qui démontent la France dans ses travers, le problème c'est justement qu'ils ne font pas ça comme ça. S'il leur arrive une merde, ils se contentent de la raconter exactement comme ça leur est arrivé et après c'est des commentaires du style "taihen desu ne", "ganbatte ne".
Non mais please, quoi !
Est-ce que quelqu'un a déjà eu envie d'écrire "Oh mon pauvre Robert Patrick, ça doit pas être facile pour toi au Japon, ne perds pas courage !" après avoir lu un de mes articles ?!
A partir du moment où tu choisis un medium public plutôt que privé pour raconter tes aventures, quelles qu'elles soient, j'estime que le minimum est de passer du côté de la performance, exactement comme quand tu fais un concert. S'il y a un public, tu dois lui en mettre plein le gueule et pas jouer comme tu le ferais dans ta chambre.

Sophie a dit…

*rire* Et bien moi, je suis une fan finie des dramas! Oui, Le jeu des acteurs peut laisser à désirer. Oui, les histoires peuvent être "so-so", mais tous Français que vous semblez être, vous ne vous êtes jamais farci nos téléromans québécois qui fournissent assurément une overdose de jurons, de sexe et de "bitchage". À coté de ça, les dramas japonnais (et les sud-coréens aussi), c'est un pur rafraîchissement intellectuel!

Sébastien a dit…

Salut à toi !

Je t'écris ici car je n'ai pas trouvé où ton contacter directement, ou alors je n'ai pas assez cherché.
Je viens de créer un blog pour mon voyage prochain en Suède. Il y a une rubrique "Fan de..." dans laquelle je mets en lien ton blog sur le Japon et ta méthode pour Gaijins. Je ne pense pas que cela puisse te poser problème, mais contacte moi si ça devait être le cas. Bonne continuation , j'aime ton style .

Cordialement.

Seb

Sébastien a dit…

Au fait, j'ai oublié de mettre l'adresse du blog en question je crois...qu'il est con, mais qu'il est con ! =)

http://olibhan.kazeo.com/

Fab a dit…

Bon, j'écris ici car c'est l'article le plus récent mais ça concene tout le blog : bravo RP !

Etant moi-même au Japon et n'ayant personne avec qui parler français, rire "en français", etc... toute la journée, lire ta façon de voir le Japon (dans laquelle je me reconnais à... allez... 75%), m'écraser de rire au détour d'une formule (et voir les points d'interrogation de démultiplier au dessus de la tête de mon épouse Japonaise) aide à se remettre de bonne humeur après une journée derrière l'écran !

Dommage qu'il manque "le son" mais c'est déjà du très bon ! Au plaisir !

Un Suisse à Yoko

PS: J'ai une tendance aux typos très facile. Donc j epréviens pour les futurs posts, s'il y en a :o)

Zap Brannigan a dit…

@ Ryo : la première fois que j'ai vu "L'été de Kikujiro", j'ai bien aimé. La deuxième fois, je l'ai vu avec une Japonaise, qui au passage m'a expliqué 2 ou 3 trucs sur la culture japonaise, parce que j'étais passé à côté de certains gags / détails. Du coup, j'ai encore plus apprécié le film.
Bref, comprendre la culture pour mieux aimer une fiction, c'est surtout valable lorsque la fiction en question est de qualité.

A l'inverse... quand j'ai vu "Shinobi", j'ai été estomaqué par le contraste entre la qualité des décors / effets spéciaux et le jeu des acteurs. Nakama a beau jouer comme une patate (pour paraphraser Robert Patrick), c'est une des actrices qui s'en sort le mieux dans ce film -_- Et même si je connaissais sur le bout des doigts l'univers des shinobi, je crois que j'apprécierais pas plus le film pour autant.

Sinon, ce qui m'étonne globalement, c'est de voir des acteurs / talento qui sont crédibles dans tout un tas de pubs, et qui ont pourtant l'air de débutants dans les films et les drama. Je pense notamment à la précitée Nakama Yukie : ses plus beaux rôles, elles les a joués dans les pubs pour Shiseido...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.