vendredi 7 août 2009

L'été japonais.

L'été japonais est invivable.
D'ailleurs j'y étais pour un enterrement, histoire de prendre une longueur d'avance avec un petit topo sur les funérailles japonaises : c'est pas sur un blog touristique qu'on te racontera comment un crâne qu'on éclate après crémation, ça fait un bruit de meringue...

D'abord, l'été japonais fait que tu pues tellement ta sueur que t'as l'impression que c'est l'odeur d'un autre.

Ensuite, tout ce qu'on vous raconte ailleurs est faux : l'été japonais, ce n'est pas la saison des feux d'artifice. Ne dis pas "si", connard, sur 3 mois à 40°C on te balance 3 feux d'artifices et ça y est, tu t'es cru à la parade de Disneyland ?!

L'été japonais, c'est la saison des mariages et de la bière. Comment je le sais ? Ben j'ai regardé la télé.

PAS une plage publicitaire, PAS UNE, t'entends, où on te balance pas minimum 3 spots pour la bière, d'autant que depuis que Kirin et Suntory ont fusionné, la bière à la télé, c'est un peu comme Sarkozy sur TF1, tu vois.

L'autre plaie télévisuelle, c'est les mariages. Des pubs gravement pompées sur la vidéo d'une grognasse qui vole, avec les pétales de roses partout, pour un pays qui a décapité près de 40.000 chrétiens à Shimabara, je trouve le retournement de veste assez balaise.
Pubs évidemment à destination des femmes, vu que le mariage (et le divorce) c'est plutôt dans leur intérêt à elles. Cette conne d'Edith Cresson a raté le prix Nobel de socio en traitant les Japonais de fourmis sans aller au bout de sa comparaison. Elle avait pourtant mis le doigt dessus : les mâles bossent sans relâche pour nourrir la Reine et sa descendance. Au lieu de se faire défoncer par tout le monde, elle aurait eu droit aux mêmes égards que le père Roland Barthes, c'est ballot.
C'est ça votre problème, les gonzesses : vous avez tout plein d'intuition, mais aucune méthode.

Dès que j'ai fini de rien foutre de mes journées, je vous explique comment c'est de mourir au Japon...

8 commentaires:

n a dit…

Ça ne fait pas qu'un bruit de meringue, un crâne après crémation : ça en a aussi le léger, le croustillant, la consistance.

Vincent a dit…

Je suis en ce moment a Kyushu et je crame ma race, clair...
Dehors, il fait plus de 35 degres avec un max d'humidite, et dedans, ce sont les climatiseurs qui tournent a fond....qu'est ce que c'est fatigant >_<

senbei a dit…

"tu pues tellement ta sueur que t'as l'impression que c'est l'odeur d'un autre."

Respect pour celle-là, elle lève du bois comme il faut, ça vaut un 15++ sur la côte du roxxor.

Je retourne jouer à Supertux au lieu de taffer, merci pour cet intermède.

Senbei, ADM level 5 (Aisselles de Destruction Massive)

Anonyme a dit…

Salut Patrick, pour rester dans le funeraire (?) si tu as egalement l'experience des ceremonies de O-bon ca m'interesserait que tu nous racontes comment tu l'as vecu.

sakana a dit…

3 feux d'artifices en trois mois? Tu peux mettre une vingtaine rien que sur Tokyo-Kanagawa, et rien que pour le mois d'août...
Ne dis pas non, connard ;) Quand bien même on en aurait que trois, comme il n'y a des hanabi qu'en été, c'est FATALEMENT la saison des feux d'artifices.

muuzen a dit…

Les pubs, c'est bien quand t'as pris du recul que certaines sont grave quand même...Et Dizon, elle sait toujours pas parler japonais??

Roman a dit…

T'as aussi oublié les pubs pour la lessive, les produits de beauté...
Un peu comme en France quoi. :P
Je plussoie cependant sur la bière au Japon, avant d'y arriver, je ne m'imaginais pas qu'il y en aurait autant et qui plus est -vive la pub en France...- qu'elle aurait les honneurs de la page publicitaire...

Itsumo Y. a dit…

Je rejoins Sakana : à Kami-Suwa, petite station d'hôtels à onsen au bord d'un lac, on jouissait d'un fort beau et complet feu d'artifice PAR SOIR, se reflétant dans le lac en plus, et on revenait par dizaines de Nippons (j'étais bien le seul Occidental dans ce trou de montagne)en yukata d'hôtel à nos hôtels respectifs, où l'on jouissait chaque soir aussi dans le hall (rafraîchi par une cascade et un canal internes) d'un concert de taïko ! du coup je suis devenu fan de taïko (j'ai des goûts musicaux peu raffinés). Nan, la France peut s'aligner, avec son misérabiliste 14 Juillet tout seul !!

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.