jeudi 7 août 2008

Tu l'as voulu tu l'as eu...

Voilà, vous pouvez dire un grand merci à Ban-chan qui m'a bien foutu les boules en me dirigeant sur ça.

J'ai donc déclaré la guerre à tous les médiocres qui s 'improvisent professeurs de japonais. Et pas seulement aux amateurs qui font ça juste armés de leur bonne volonté, mais aussi aux nazes en postes qui font mon boulot à ma place, en moins bien. Mais rassurez-vous, y en a qui le font très très bien aussi et je sais rendre à César...

Le lien à droite et l'URL pas difficile à retenir.

26 commentaires:

Alex a dit…

Super... En attendant comme ça du Japon en a aidé bien plus que toi avec tes deux premiers posts où le lecteur n'apprend strictement rien à part combien ta méthode va trouer le cul. C'est précisément à ça qu'on reconnaît les méthodes médiocres, elles brassent du vent.

"Robert Patrick met fin à l'hégémonie de la médiocrité", je sens que tous les gens qui comme moi suivent tes blogs non pas pour leur contenu mais pour se vacciner contre la grosse tête grâce à l'exemple magistral que tu donnes n'ont pas fini de se marrer! :D

Robert Patrick a dit…

Merci pour ton commentaire, je suis retourné sur le lien que je donne pour vérifier que la page en question avait bien "aidé" des gens en japonais...
J'ai ri.
La grosse tête, c'est pas incompatible avec la compétence (t'as remarqué, je nie pas, hein).

lolo a dit…

Moi, le 2ème post m'a (déjà) apporté - comme j'ai bien appliqué les consignes - d'installer le truc pour avoir des traductions de Kanji.

On ne peut pas dire que ce nouveau site soit à proprement parlé plébiscité... Et en plus, RP, tu risques de te récupérer que des bleu-bites.

Mais, je comprends bien toutes les attaques et commentaires de non-encouragement de ceux qui "savent" et qui en on chié pour ça...

En ce qui me concerne : je suis partant. Merci d'avance (de ne pas aller trop vite et de faire en sorte que ça soit très facile...)

Alex a dit…

lolo: des attaques peut-être, mais quand on passe son temps à traiter les autres d'ignares, médiocres et autres merdes, il vaut mieux en avoir à montrer.

Tu devais être la seule personne à ne pas connaître Rikaichan. Pour le reste l'auteur passe plus son temps à rabaisser son lecteur et à s'auto-vanter qu'à tenter inculquer quoi que ce soit (à supposer qu'il ait quelque chose à inculquer, déjà). Il faut vraiment être maso pour vouloir suivre un truc pareil, et un blaireau de première classe pour écrire ça.

C'est pas très constructif comme commentaire, mais c'est le mieux qu'on puisse dire sur ce boulot. S'il veut faire une liste de moyens mnémotechniques et de bouquins qu'il recommande, pas besoin de polluer le tout avec du bruit sur la grandeur de sa personne. Sauf à vouloir passer pour un gland.

lolo a dit…

Alex : désolé si j'ai dit des choses qui t'ont choquées. Ce n'étais pas le but, OK ? C'est vrai, je ne connais pas "Rikaichan", mais je trouve que ce n'est vraiment pas très gentil de ta part de dire que je suis "la seule personne à ne pas connaître".

Et puis, une autre chose : si tu trouves que RP te prend pour une merde, c'est peux être que tu en es une de grosse merde ! Et peux être même qu'il est trop gentil avec toi ! Connard !

lolo a dit…

Et puis, là, je viens de regarder les derniers billets. Ca s'annonce plutôt bien.

Quel Connard...

Anonyme a dit…

Eh bien je suis bien content que cela t'es pousse a faire ce blog rapidement.
J'ai hate que tu m'apprennes comment retenir ces put*** de kanji car je dois etre tube du cerveau comme c'est la.

Alex a dit…

lolo: Je n'ai pas été choqué par ton commentaire, tout comme je n'ai jamais été visé par les propos injurieux de RP. Je n'ai pas voulu te vexer avec ma remarque sur Rikaichan mais il te faut reconnaître sans en avoir honte qu'il n'est pas facile de passer à côté.

Vu le reste de ton post, je commence à penser qu'il se pourrait bien que RP trouve son lectorat dans sa "méthode d'apprentissage du japonais en traitant la terre entière de merde", auquel cas je vous souhaite à tous bien du courage. Je n'ai jamais compris cet individu mais il m'amuse beaucoup et il fallait bien qu'il le sache un jour.

Plein de bisous.

Robert Patrick a dit…

Holà, les gars, vous écharpez pas.
Vous avez pas lu ? On est là pour se DE-TEN-DRE.
@Lolo. Tu es un peu injuste avec alex. Le commentaire constructif, c'est celui qui dit "j'aime pas trop ce que tu fais, si tu faisais comme ça ce serait mieux". Comme je sais très bien comment faire, j'ai pas besoin de commentaires constructifs.
En l'occurrence, je prends les critiques d'alex très à coeur et j'apprécie beaucoup ses réactions, ça me permet de vérifier que je suis bien sur la bonne voie. par exemple, je me suis encore relu et je ne vois pas tant d'éloges de ma petite personne, ni où je traite le lecteur comme une merde. Mais j'y viens...
@alex : merci pour tes critiques, elles m'ont permis de mieux comprendre ce qui te gène dans ma façon de rédiger.
En fait, ce que tu me reproches, c'est ce manque de complaisance dégoulinante qui fait que les élèves arrivent en japonais, qu'on leur dit "attention mes chéris, les kanji c'est très très dur, oulàlà, il va falloir bieeeen travailler". D'ailleurs tellement c'est dur, on a inventé la compensation, qui fait que tu peux avoir 5 de moyenne en japonais et 15 en informatique et passer en 2è année.
Donc désolé alex, la complaisance ça n'a jamais payé et je n'en ai donc aucune. Le mec qui veut apprendre le japonais, il va en chier, mais après il me dira merci.

Robert Patrick a dit…

Ah j'oubliais : je vous prépare un poste sur la pédagogie aujourd'hui.
Grâce à alex, donc dites-lui merci au lieu de lui rentrer dedans (s'il n'était pas là je n'aurais pas besoin de me justifier).

lolo a dit…

Ah, OK, c'est seulement que "blaireau de première classe" m'était adressé. Mais à la relecture, je me m'aperçois que c'était pour toi, RP. Donc, c'est bon pour moi : je lache l'affaire.

Pour Rikaichan (mis à par le fait qu'il est facile de passer à côté), je me demandais si ça n'allait pas à l'encontre de ton enseignement "le confort est ton ennemi" dans l'approche initiale ?

Robert Patrick a dit…

@Lolo : non, puisque toutes les lectures sont données en hiragana.
Que le sens d'un mot te soit donné dans ta langue, c'est pas du confort, c'est le minimum ;-D

Alex a dit…

Bon, puisqu'on est partis dans le constructif, on va essayer de continuer dans cette voie. RP, tu me reproches des choses bien inexactes, le souci ce n'est pas un manque de complaisance (on n'a pas besoin de ça et on est bien d'accord), c'est juste que je ne vois pas en quoi des expressions comme "gros malin", "mon con", "la couche merdeuse", "putain", et tout le reste (me suis arrête au 3ème paragraphe du dernier post) vont aider qui que ce soit à acquérir une bonne technique d'apprentissage. Tu te donnes l'air d'aller droit au but, de ne pas vouloir perdre ton temps, et par la même occasion tu écris des posts où le signal (car au fond, je vais pas trop critiquer la méthode en elle-même vu que j'ai fait pareil) est enfoui sous une montagne de bruit qui ne sert strictement à rien. À part peut-être à te donner l'impression que tu écris d'une manière trop cool. Je t'arrête tout de suite, c'est une grave fausse impression, un truc comme ça j'arrête dès la deuxième ligne tellement ça me fait mal aux yeux. C'est pas que je m'offusque de mots comme "con", "cul" ou "bite", bien au contraire, c'est juste que là je suis pas ici pour ça.

Après c'est ton blog, tu le gère comme tu l'entends, mais puisque tu n'aimes pas la complaisance j'essaie de te contenter au mieux: ça aurait pu être une bonne idée mais c'est bien mal parti.

Par ailleurs, il est également possible de critiquer ce que font les autres sans les qualifier de médiocres ou d'incompétents, mais là je crois que je brasse du vent grave.

lolo a dit…

Le principe de limite et d'exclusion permet de définir un groupe d'appartenance. On associe au groupe des valeurs, des promesses ainsi qu'un coût d'appartenance. Plus ce coût est élevé, plus les efforts consentis pour rester dans le groupe sont acceptables pour l'individu : ça devient un moteur de motivation.

Alex : t'as pas fait l'armée toi, hein ? Laisse faire RP : j'ai comme l'impression qu'il sait exactement ce qu'il fait...

Robert Patrick a dit…

@alex : je pense qu'il faut être quelqu'un d'extrêmement médiocre ou vénal pour OSER sortir une nouvelle méthode de japonais qui reprend exactement ce que 50 mecs ont fait précédemment.
Donc quand je vois toutes ces méthodes qui se contentent de donner les syllabaires et de dire "apprenez-les par coeur", j'ai juste envie de demander : "pourquoi ? Pourquoi est-ce que vous avez consacré du temps à faire EXACTEMENT la même chose que les 50 mecs avant vous ?". C'est-à-dire la même erreur (car le problème est bien là) : on donne de l'information, mais pas de réflexion. Tous les ans des centaines d'élèves luttent avec le japonais parce qu'on leur dit QUOI apprendre sans leur apprendre COMMENT.
Je méprise donc profondément les gens qui continuent dans la démarche du QUOI. NON, BORDEL ! Le "quoi", ça fait des centaines d'années qu'on sait ce que c'est !!! On n'a PAS BESOIN DE VOUS !
Donc j'en profite pour flinguer :
1)Tous ceux qui se sont crus plus malins que les autres à sortir des méthodes dont on aurait pu se passer (et qui prouvent aussi qu'ils n'ont pas compris la pertinence des méthodes qui existaient avant la leur)
2)Tous ceux qui se croient plus malins dans leur façon d'aborder le japonais, tu sais, tous ces blaireaux qui ouvrent grand leur gueule dans les couloirs de la fac mais qui abandonnent avant la fin de la première année. c'est-à-dire ceux qui faisaient les fanfarons en arrivant parce qu'ils connaissaient déjà les syllabaires et qui petit à petit ont fait l'impasse sur les kanji et se retrouvent débordés.

Je dois dire que tes commentaires ont appelé ce que tu trouves aujourd'hui superflu : quand tu me dis que Comme ça du Japon a aidé des gens, je trouve ça hallucinant. Ils ne proposent rien de plus qu'une méthode Assimil, pour leur présentation des verbes c'est vraiment lamentable, on retrouve exactement les mêmes erreurs qu'ailleurs. Ils ne sont pas les seuls, bien entendu.
Quand je prends la peine d'expliquer aux gens comment être efficace dans une phase d'apprentissage et que tu me dis que c'est du vent et que j'ai pas encore expliqué quoi que ce soit, tu appelles forcément le genre de réponse du dernier post.
C'est cette médiocrité qui m'insupporte : penser que Robert Patrick a la prétention de proposer quelque chose de nouveau en faisant la même chose que les autres.
Si je dis que je propose quelque chose de mieux, c'est parce que j'ai des références solides. Si je n'ai pas sorti de méthode écrite jusqu'à aujourd'hui malgré la pression, c'est parce que je pense sincèrement que la méthode de Kunio Kuwae est suffisante pour qui veut se donner les moyens d'apprendre le japonais. Toutes les autres méthodes sont superflues, y compris celle que j'aurais pu sortir. Ce que je reproche à sa méthode, c'est son austérité, c'est pourquoi j'ai décidé de partager mes réflexions autour du japonais qui, j'en suis persuadé, amèneront les étudiants à un autre niveau d'apprentissage, plutôt que de refaire la même chose que lui. Pour ce qui est de l'information pure, ni moi ni personne ne peut apporter quelque chose de plus à ce qu'a fait Kuwae.

Alex a dit…

@RP: c'est justement parce que CCDJ n'a pas la prétention de proposer une nouvelle méthode que je n'ai pas compris ton aggressivité à ton égard. Ok, c'est juste du contenu, ok ça existe à 50 autres endroits différents, mais c'est sur un Wiki, c'est peut-être plus accessible qu'ailleurs, bref ya rien de mauvais non plus. Si je te rejoins sur le fait que les étudiants apprennent n'importe comment (et pas qu'en japonais), j'ai des doutes sur l'existence d'une méthode miracle. Chacun a sa façon d'apprendre propre et l'échec des élèves est autant du fait des profs qui pensent qu'il faut lire le bouquin "cover to cover" que des élèves qui ne cherchent pas à comprendre comment ils peuvent apprendre efficacement. Visiblement c'est à ce dernier point que tu veux t'attaquer, dans ce cas je peux comprendre ta démarche.

Sur la forme en revanche, je ne retirerais rien de ce que j'ai dit: c'est une catastrophe et ça rebutera le lecteur potentiel, quelle que soit la qualité des réflexions que tu pourrais donner par ailleurs. Pour la preuve, voir ma réaction initiale.

@lolo: si j'ai bien compris, ton argument c'est "t'as pas fait l'armée alors tu la fermes"? Wow. C'est la première fois que je vois autant de bêtise concentrée sur une seule phrase.

philippe a dit…

Marie Parra-Aledo souhaite vous répondre par mail ou autre moyen virtuel ou réel à propos de l'affirmation suivante :

"Merci pour cet édifiant portrait.
Comme d'habitude la question ne se pose pas : incompétent en poste=piston. Pareil pour l'obtention du doctorat, le "petit monde" des universitaires sait faire jouer les relations.

Qu'on ne dise pas qu'il manque du personnel à Lyon3 avec tous les doctorants en galère de poste en japonais, si elle garde son poste c'est bien sûr parce que "quelqu'un" s'arrange pour ça."

Merci de bien vouloir me communiquer un moyen de vous joindre autrement que par l'intermédiaire de vos différents blogs.
Je transmettrai vos coordonnées à Mme Parra.

Robert Patrick a dit…

@Philippe : Cher Philippe, je ne connais pas le professeur dont vous parlez, et m'étonne de vous voir réclamer un droit de réponse sur mon blog alors que votre absence se fait cruellement sentir sur le blog incriminant Mme Parra-Aledo, si c'est bien d'elle dont il s'agit (je répète que je ne connais pas ce professeur, n'ayant jamais mis les pieds à Lyon 3).

Le commentaire que j'ai fait était d'ordre général et je vous autorise à l'appliquer à tous les domaines professionnels, vous verrez comme il est difficile de se tromper.

Que Mme Parra-Aledo se défende d'abord face aux accusations dont elle est victime sur le blog où a été posté mon commentaire, nous verrons ensuite si mon adresse e-mail peut être d'une quelconque utilité...

philippe a dit…

Mon absence se fait cruellement sentir sur le blog incriminant Mme Parra-Aledo? Que dois-je faire, répondre point par point à des commentaires le plus souvent anonymes, des jugements à l'emporte-pièce?
Votre commentaire d'ordre "général" (qui s'applique à tous les "domaines professionnels") est-il le fruit d'une longue expérience, d'une omniscience singulière de votre part ou tout simplement d'une considération hasardeuse?
Quant aux accusations dont est victime Mme Parra, le service juridique de l'université Lyon 3 a été mis au courant de l'existence du blog, ainsi que le doyen de la faculté des langues Jean-Louis Chauzit et le président de l'Université Hugues Fulchiron afin d'identifier l'auteur du site calomnieux et les "commentateurs".
J'ai fait le strict minimum en m'inscrivant sur votre blog afin d'obtenir vos coordonnées, je n'ai rien d'autre à faire face à votre refus.
Je vous prie de m'excuser pour cette courte et diffuse mais je suis pris d'une grande lassitude.

Pavy a dit…

Bon une critique négative : tu aurais pu la commencer plus tôt cette méthode!
Sérieux c'est franchement bien. Si j'avais eu des explications comme ça des mes débuts en Japonais je pense que je galèrerais moins là.
Je ne dirai rien du ton un peu "lycée du 9-3" vu que c'est ton blog et tu y fais ce que tu veux. A charge du lecteur de l'accepter ou pas.

uchimizu a dit…

Je trouve aussi ta méthode intéressante, et le ton plutôt agréable. En tout cas, plus de 30 posts en 1 mois, je te félicite pour l'effort fourni.

Guismo a dit…

Ralala, si seulement je pouvais avoir Robert Patrick comme prof, ça me changerait de ceux de la fac...

J'entre en troisième année ce mois-ci, à priori tu n'aurais jusque là pas grand chose à m'apprendre... A priori, parce que je suis étonné de trouver dans ta méthode pour débutants des éléments que je ne connaissais pas, ou bien (surtout) que je connassais MAL.

Des connaissances solides, une démarche cohérente et réfléchie, de la pédagogie, tout ce qui manque aux gens qui se disent professeurs dans nos chères facs, et qui rend ton blog très interessant. Avec en plus un ton très "RP", c'est que du bonheur.

Moi je dis, votez Robert Patrick.

Robert Patrick a dit…

@Guismo : Hum, le problème, c'est que pour être prof de fac il faut avant tout être chercheur. Il y a même des profs qui peuvent pas sacquer les élèves et qui font tout pour éviter d'avoir cours. C'est comme ça. En revanche, je ne sais pas quelle est ta fac mais je n'ai jamais eu à me plaindre de la majorité des profs que j'ai eus, j'ai toujours eu la chance de tomber sur des puits de science qui EN PLUS étaient de bons pédagogues. Et dans plusieurs facs.
En fait, pour ce qui est de l'enseignement de la langue japonaise, je ne me souviens que d'une seule prof qui était mauvaise (mais vraiment à chier, hein), mais c'était une remplaçante. Les profs titulaires étaient tous top niveau.

Guismo a dit…

Ro?! Alors là tu m'étonnes!
Je suis à Strasbourg, et bon, je ne vais pas dire que mes profs sont nuls, c'est surtout que pédagogue, ils ne le sont pas du tout. AUCUNE communication entre eux (genre des fois on se demande si ils se sont déjà rencontré), contenus de cours complètement incohérents, nombreux cours absolument INUTILES, etc. En gros, les motifs d'insatisfaction sont nombreux.
En plus de ça, j'ai jamais eu l'occasion de voir en l'un de mes profs un "puit de science" comme tu dis. Un peu frustré je suis, donc. Heureusement que dans l'ensemble, ils restent sympa ...

Enfin voilà pour ma petite misère, quoi. Etant donné que je compte - tout de même - continuer mes études de japonais, grande serait ta générosité si tu consentais à me renseigner quant aux endroits où toi tu as étudié. Histoire de savoir où il fait bon japoniser...

Robert Patrick a dit…

@Guismo : j'ai étudié à Jussieu (qui visiblement n'est plus à Jussieu...). Au niveau de la langue japonaise, y avait rien à jeter.

Camille a dit…

Ah Jussieu! C'est donc pour ça que je retrouve Mr Struve sur ce blog!xD *éclairée*
Je suis étudiante au "nouveau paris7", qui est donc dans le 13ème maintenant ^^
euh...voila pour ma vie :X

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.