lundi 19 novembre 2007

En vrai, les Japonais ils kiffent les marques.

Quiconque a déjà rencontré une Japonaise (je prends l’exemple le plus évident, parce que tout le monde feuillette pas forcément les magazines de guitare, hein…) au Japon ou à Paris, ou même ailleurs, sait que les Japonais sont inféodés aux marques. Il y a plusieurs raisons à cela :

1) La marque "garantit" la qualité. Aujourd’hui plus que jamais, les Japonais ayant une méfiance viscérale vis-à-vis de la contrefaçon et plus particulièrement de la contrefaçon chinoise. C’est à se demander pourquoi ils laissent la mafia israëlienne s’installer devant leurs boutiques pour vendre des faux sacs Vuitton
2) La marque garantit également le prestige : c’est de la marque, donc tout le monde sait combien ça coûte, donc tout le monde est à même d’évaluer le portefeuille du porte-manteaux. C’est le bling bling nippon.
3) La marque, c’est l’histoire. Toutes les grandes marques ne sont pas nées d’hier, mais d’avant-hier, et s’approprier la marque c’est se draper de son histoire, se donner une contenance.
4) La marque "garantit" le bon goût. Nous avons là une extension typiquement nippone : tu peux t’habiller comme un sac, mélanger les couleurs comme les 101 daltoniens, c’est pas grave : tous ces noms prestigieux rempliront d’étoiles les yeux de tes copines qui s’étrangleront d’admiration devant ton style de haute folie. Les plus grosses fautes de goût sont pardonnées puisque le but n’est pas de bien s’habiller, mais de s’habiller connu : peu importe que Jane Birkin soit has-been au point d’aller se faire endorser par La Redoute ou que son modèle de sac chez Hermès soit l’apanage des vieilles rombières, HERMES+BIRKIN= carton total au pays du soleil levant. Pareil pour Cartier dont le goût en matière de bijouterie est over-the-cheap-and-vulgos : si tu vois des pubs dans Vogue c’est que tu dois le porter !


En effet, au Japon les gens n’ont pas de goût. C’est là l’effet le plus important de la marque : servir de référence aux gens qui n’en ont pas. On dit les Japonaises très bien habillées (au Japon, hein, pas les petits boudins en rouge+vert+marron qui se baladent avec les cuisses qui se touchent dans le quartier de l’Opéra), mais elles n’ont aucun mérite : elles se contentent de copier à l’identique ce qu’on leur montre dans les magazines de mode. D’où leur absolue incompétence à distinguer ce qui ressemble un peu à du bon goût (leurs
chaussures ouvertes) de ce qui ne ressemble à RIEN (leurs faux ongles en 3D, leur maquillage de raton-laveur, leur choucroute desséchée, leurs bas hideux, etc.).

A titre plus personnel, je suis effaré de voir ce culte du vintage pour les instruments de musique et cette dichotomie Fender/Gibson encore d’actualité au Japon quand tant d’autres luthiers ont depuis longtemps dépassé la qualité de ces 2 marques pour un prix équivalent, voire bien inférieur. Là encore, seul le nom compte (d’ailleurs pour ce qu’ils en jouent, hein…).

Une fois encore, les Japonais expriment en matière de marques leur soumission à la Suprême Caucasie, ne jurant que par des marques occidentales du plus mauvais goût (genre Chanel, Cartier, Vuitton, que des trucs de vieux, au secours !) ignorant qu’ils ont aussi des stylistes nationaux (genre Kenzo, Issey Miyake, Yamamoto c’est de la merde. Tu te demandes pourquoi ici on trouve que Kenzo ça bute et là-bas ils ont toujours pas capté).


Je te parle même pas des voitures, que rouler en Peugeot c’est trop la classe au Japon alors que s’il y a un truc que les Japonais font mieux que les autres c’est quand même bien les bagnoles !

Les marques au Japon prennent donc tout leur sens : elles marquent. Elles repèrent. Elles guident le troupeau.

8 commentaires:

Vincent a dit…

Disons que le japonais est materiel tout simplement.
J'ai de la chance que ma femme ne soit pas comme ca je dois dire.
Car quand je vois celles qui passent leur temps a depenser leur fric dans des trucs de marques a la c**, y a de quoi se retrouver sous les ponts en un rien de temps.

Ibán a dit…

T'y es fou fils? Les voitures Japonaises c'est de la merde (design). Je m'explique: quand elles sont designées au Japon elles sont moches et ressemblent à des caisses russes 2 ans après leur sortie. Si elles sont belles, 2 solutions:
- 1 ils on pompé: Toyota Celsior qui est une copie conforme d'une merco, la crown qui n'est autre qu'une BMW série 3.
- 2 elles sont designées à l'étranger (Sophia Antipolis design pour Toyota, pour exemple).

Sinon dire que Cartier, Vuitton etc c'est le comble du mauvais goût....

Nox a dit…

Oui et non...

C'est vrai que beaucoup de voitures au Japon ressemblent à des...cubes. Ou a des américaines (ce qui est top pertinent quand on connaît l'étroitesse des rues japonaises). En revanche la Toyota Prius par exemple, est la même partout. La Yaris aussi (au Japon elle s'appelle Vitz, je crois).

Cartier, je confirme que c'est le top du mauvais goût : que ce soit leurs bagues, leurs montres, leurs bracelets, c'est du bling bling clinquant avec un design de merde. Cartier se repose sur son nom, certainemnt pas sur son design. Même les bagues qui avaient une certaines gueule il y plusieurs années ont été refaites en plus moches.

Sinon rassurez-moi : vous avez remarqué que les passages grisés sont en fait des liens illustrant le propos, n'est-ce pas ? Comme j'ai eu aucune demande de précision sur ma copine Akane Sôma et ses chaussures, je m'inquiète...

Ibán a dit…

Voui, la Prius est le comble de la laideur, et la Vitz a été designée à Nice.
Sinon j'aime bien les montres Cartier, héhé.
Oui oui, j'ai cliqué sur tes liens, et j'ai apprécié la coiffure choucroute sèche de ton amie (c'est vrai que c'est répugnant, mais j'ai remarqué qu'à Tokyo il n'y en a pas tant que ça, comparé à Nagoya). Au fait c'est qui la fille aux chaussures ouvertes (et certainement pas que ça)?

scaa a dit…

clair que quand j'apprend qu'une japonaise lambda ayant le choix entre acheter un sac vuitton(franchement c'est moche au possible cette marque d'ailleurs c'est une marque asiatique et rien d'autre) a paris ou a tokyo (et fais une petite economie la bas a ce que j'ai vue car un peu moins cher) ben elle le prendra a Paris car justement elle la eu en france...Va comprendre!

Cartier c'est pas mal mais je prefere chopard, van cleef& harpels voir mauboussin.

Enfin je me demande s'il existe une nation plus materialiste que le japon pour ca.

Je ne crois pas personnellement.

Rui a dit…

Et ca continue .... nous les Francais on decide de ce qui est beau et de ce qui est laid ... Le nombrilisme absolu!

Oui les couleurs sont differentes, oui la mode est differente ici. Est alors?

Puis se fier au gout en matiere de mode de gens a moitier Geek, ca craint.

Tu sais d'ou viennent les logos de Vuitton (les "monogrammes").. Des Kamon japonais. Pareil pour le logo de Chanel. Le damier de Vuitton c'est aussi un motif japonais, ...

Et vous pensez que Mercedes, BMW etc font tous designer leurs voitures par des Allemands ?

Les sacs Hermes sont aussi porte's en France (ben oui) mais les jeunes filles en France ont pas de tunes pour s'acheter des sacs a 10 000 Euros.

C'est quoi votre probleme? Je comprends pas votre besoin de critiquer tout systematiquement. C'est patologique faudrait penser a vous posez des questions sur vous meme. C'est navrant de voir que certaines personnes ont une image telle forte d'eux-memes qu'ils se permettent de tout critiquer, alors que la plupart du temps ils ecoulent des jours minables dans une vie fade sans but.

BEBOPER a dit…

Haha, il y a des oppositions ridicules qui ont la vie dures (commercialement fabriquées d'ailleurs, j'en jurerais): Gibson VS Fender en est une... y'a aussi des gens, en 2008 ! qui se positionnent encore Beatles ou Rolling Stones... (Il paraît même qu'il y a des gens pour discuter des mérites des sacs Vuitton ou Cartier, mais je n'en ai jamais rencontré personnellement ).
Mais là où je te suis pas, cher Nox, c'est quand tu suggère qu'ils ne savent pas en jouer, de leurs putains de grattes. Je peux t'affirmer que dans un domaine au moins, le flamenco, ils butent leur race comme 36 gitans ! On trouve des dizaines de mecs qui jouent comme à Granada, et des danseuses et des danseurs (leur seul problème, c'est d'arriver à chanter comme les vrais d'Espagne, impossible définitivement).
Quant à Rui, commentateur dépressif à l'âme d'un flic de l'expression correcte, qu'il laisse les petits cons surs d'eux-mêmes et de leur mauvais goût que nous sommes se lâcher (pour rire, banane, tu saisis ce mot?) et affirmer que la Renault 12, c'était quand même aut'chose que la Smart question souplesse !

Asahi a dit…

Je comprend que les japonais peuvent avoir une vision "détournée" des marques, du bon goût (occidental) etc etc (quoique je n'entrerais pas dans une dissertation sur le jugement de goût qui est bien discutable), mais je pense qu'en France aussi, les codes, la norme et le vêtement font de nous aussi de grands matériels. Se cacher sous les apparences...est presque inné.
C'est ce que je ressens personnellement chaque jour quand je sors dehors. En France, on te regarde ET on te juge sur tes apparences (d'ailleurs, c'est ce qu'on fait en dénigrant l'apparence des japonais, et en y dégageant le point essentiel : apparence et mentalité)

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.