jeudi 30 avril 2009

Dans le cochon, tout est bon.

Le Japon, on ne le dira jamais assez, est le pays du bonheur absolu et de la félicité.
C'est pourquoi les Japonais, qui n'ont plus à se soucier d'insignifiants problèmes tels que se loger, se nourrir, se vêtir, avoir un téléphone portable, etc., voient leur attention toute accaparée par des inquiétudes d'une autre envergure, telles que "comment avoir la peau plus blanche ?", "comment mincir sans rien changer à son régime alimentaire ?", ou encore "comment avoir les tétons moins foncés ?".

Dans la série des ces sujets fondamentaux capables d'occuper jusqu'à 50% de plage télévisuelle, nous avons eu droit ce mois-ci à un de ces coups d'éclat dont les Japonais ont le secret, révélant leur âme bushidesque, selon le fameux principe : "prendre sérieusement ce qui est futile et prendre légèrement ce qui est grave".

L'information qui a donc ravagé l'Asie ces derniers temps n'est autre que l'arrestation de Kusanagi Tsuyoshi, un des membres les plus "sages" du groupe SMAP.

Ouverture de tous les journaux télévisés sur ce scandale d'un mec qui a un peu trop bu et qui se retrouve à poil dans un parc, tout seul, sans faire chier personne, tandis que les bancs de salarymen qui s'échouent tels d'ivres cétacés sur les banquettes du métro chaque vendredi soir, imposant aux sobres voyageurs le bruit et l'odeur, quand ce n'est pas le vomi et les coups, ça ne fera évidemment jamais l'objet d'une campagne de prévention.

Mais – justice immanente ? – tandis qu'après 2 jours de lapidation ininterrompue nous nous apprêtions à poursuivre la semaine en nous délectant des affres de ce triste poivrot de Kusanagi, voilà-t-y pas qu'on nous parle de tout autre chose : la grippe porcine !

Dès lors, plus la moindre mention de celui qu'on traînait dans la fange (notez le champ lexical), de celui pour qui on n'avait pas de mots assez durs, de celui qui aurait fait passer un pédophile antisémite pour un Abbé Pierre (je sais bien que vous mourez d'envie de me faire remarquer,
simples brutes que vous êtes, que l'Abbé Pierre était la personnalité préférée des Français et non celle des Japonais, mais je vous rétorquerais alors que ni la pédophilie ni l'antisémitisme ne sont des tares au Japon. Prenez l'analogie pour ce qu'elle est et ne m'interrompez plus).

Aussi, depuis une semaine, j'ai acquis, faute d'oreille absolue, la prescience ; je sais que chaque journal télévisé japonais commence par ces 3 mots : "konnichi ha / konban ha, buta influenza...".

Kusanagi sauvé par la grippe porcine !

Quant à moi, je dois à ce rose omnivore, sus scrofa domesticus, des aéroports désertés et un avion de retour vide aux deux tiers, ce qui fait – les plus mathématiciens d'entre vous l'auront deviné – que chaque passager avait donc trois sièges pour lui tout seul.


Je profitai à la fois de la vue (oh, surréelles sculptures cumulo-humilitiques !) et de la praticité du couloir, sans même parler de la possibilité de dormir allongé.

Je ne vous raconte pas mes orgies de tonkatsu, vous me jalouseriez.

5 commentaires:

Clarence Boddicker a dit…

Allons, Kusanagi c'est desormais loin, il vient en plus tout juste de s'ammender ce vilain exhibitionniste !

Non, la question que les lecteurs doivent se poser c'est pourquoi les nippons ont opte pour "Buta influenza" au lieu de "Grippe Mexicaine" comme vous le dirait si intelligemment quelque responsable de notre filiere porcine, inquiet des repercussions sur son industrie et preferant amplement saboter la filiere des transports aeriens.

Et ouais les amis, qu'on aille pas me dire que les japonais sont xenophobes apres ca !

Non, ils ont decide de fingerprinter chaque porc emigrant sur leur sol !

Chapeau bas, messieurs !

Clarence, en direct d'un foyer epidermique (comprenez un Ramen)

Alex a dit…

Moi j'ai particulièrement aimé la solidarité de ses potes "Kusanagi c'est une sous merde, nous on rox des ours et des poneys alors on va continuer à 4, et tant pis pour sa gueule"-style. L'amitié, c'est comme pour tout le reste, il y a eurocard mastercard.

Et puis le fait qu'on coupe du montage tout les trucs où il devait passer à la télé, ça aussi d'une certaine manière ça m'a fait marrer.

Heureusement que Britney Spears est pas japonaise, parce que putain...

Sylvain/Kaonashi a dit…

Argh on n'a pas pris le même vol, là : retour Tôkyô-Paris le 30 avril, avec JAL, pas une seule place de libre.
Vivement la prochaine attaque de grippe porcine, que je prenne d'autres congés et des billets à la dernière minute !

Shikalover a dit…

Et moi qui pensait que c'etait Kusanagi qui avait volontairement amene la buta influenza au Mexique, histoire qu'on ne parle plus de lui.

Zap Brannigan a dit…

Ca fait un moment que je lis ton blog, Robert Patrick ; et crois-moi, pour que je me décide à bouger mes doigts afin d'écrire un commentaire, il faut vraiment que le blog soit bon...

A part ça, c'était juste pour dire que quelques semaines après son arrestation, Kusanagi faisait une réapparition à point nommé dans des pubs pour je sais plus quel marque de vêtements...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.