lundi 26 mars 2012

Des fois.

Des fois je tombe sur des perles, par pur hasard, puisque je boycotte ces nazes de Squenix, et je me dis qu'il faut vite que je trouve un appartement pour y installer un piano. Des fois j'achète des guitares pas chères, parce que c'est mes doigts qui font mon son, et bonne chance pour sortir une contrepèterie avec ça. Des fois je cherche un fichier dans mon PC et je retrouve les photos des parfaits qui avaient été supprimées par ces bâtards de Flickr, et donc l'article sera de nouveau lisible bientôt, et même si je sais que personne en a rien à foutre, c'est comme quand ton ex se fait renverser par une voiture, ça mange pas de pain. Des fois je rencontre Senbei, qui est grand et beau et intelligent, alors en bonne élite que nous sommes nous abordons des sujets fondamentaux comme le fait que les Japonaises de Shibuya mettent des godasses où tout jure, de la taille à la couleur en passant par un design atroce qui les fait ressembler à Clarabelle. Des fois j'ai envie de twitter mes impressions sur le vif, et puis je le fais pas parce même si ça te ferait rire, mon travail n'est pas de te donner de l'information comme une Japonaise qui met la photo d'un dessert sur son blog et qui dit "hmmm, c'était bien bon !" alors que le principe même du dessert c'est d'être bien bon connasse, mais de te raconter une histoire, et le concept de Twitter s'oppose à ça, alors je me contente d'y suivre des gens en scrèd', comme quand tu checkes toutes les photos Facebook d'une nana super mignonne qui n'est que l'amie d'un ami d'une amie et du coup bonne chance pour la rencontrer un jour. Des fois je repense à la France et ça me fait marrer les gens qui me demandent si le camembert ou le saucisson ça me manque pas un peu, comme si un Français ça mangeait du camembert et du saucisson à tous les repas. Des fois j'ai peur pour l'avenir et cette aventure dans laquelle on m'a embarqué alors que j'ai zéro compétences pour le job proprement dit, et puis je pense à tous ces incapables qui ont eu le boulot avant moi et j'ai moins peur, alors ça va. Des fois j'aimerais être moins un imposteur et être un peu plus productif, un peu plus comme un lion, un mâle alpha, un gars qui peut aller à Akihabara sans qu'on pense que lui il vient certainement pour voir des filles déguisées en soubrettes alors qu'en fait je fais que passer parce que Ochanomizu c'est à 5 minutes à pieds, et puis je pense à tous ces winners et leur point commun qui est de pas savoir se poser, de toujours chercher "le spot", "là où ça bouge", de pas pouvoir rester à écouter du piano pendant 1 heure, et du coup je veux pas de leur vie, alors ça va.

Je te laisse.

10 commentaires:

Loup a dit…

En ce moment a Akihabara, il y a une recrudescence de types deguises en soubrette. C'est peut-etre ce que recherche le male alpha...

Pour l'incompetence et le travail, jette un coup d'oeil au "Principe de Peter".

Sam a dit…

Moi je veux Robert Patrick sur twitter

Nao a dit…

Et RP inventa le twit de 2788 caractères.
Et RP, ayant perdu le goût pour sa prose et l'excellente habitude de se relire, crût que cela était bon.
Il y eut un soir.
Il y eut un matin.
Ce fut le premier WoT.

saucisson a dit…

"Des fois j'achète des guitares pas chères, parce que c'est mes doigts qui font mon son"

Alors mon bon Robert on va refaire un jet de dés d'intelligence et réécrire cette phrase.

Robert Patrick a dit…

@saucisson: comprends pas ton problème...

Bouffe-tout a dit…

Excellente musique ...

Quant au travail et à l'incompétence, la chance fait partie du talent.

Alain a dit…

J'ai la conviction profonde qu'il existe des modes de vie productifs qui n'impliquent pas d'etre un yuppie surexcite.

Ama a dit…

"Des fois j'achète des guitares pas chères, parce que c'est mes doigts qui font mon son"

Concernant la remarque de saucisson, c'est peut-être "parce que ce sont mes doigts" qui serait correct (enfin, je crois) ?

Sinon, pour la contrepèterie, je pense que c'est : "parce que c'est mes doigts qui sont mon fon"


J'ai bon ? :D


Ama qui voudrait avoir le choix dans la date ^^

Anonyme a dit…

Ochanomizu...finalement en 3 semaines au Japon c'est le seul endroit ou je suis allé le plus souvent...avoir un tas de fric et me pointer à l'ESP custom shop et me faire fabriquer un instrument de rêve ou juste me la raconter pour voir les têtes se tourner;;;;ben non porter mon dévolu sur une Tokai...

Anaïs a dit…

Magique

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.