dimanche 12 février 2012

La France de Nao-chan : une vision faussement naïve.

J'étais encore l'autre jour en train de faire mon Jason Statham du pauvre, accompagnant la charmante Nao-chan vers le pire aéroport du monde, à une heure de la journée où tu peux être sûr qu'on s'est racontés nos vies entières avant d'arriver à destination.
Nao-chan prononce très bien le français mais l'écrit comme un bachelier post '95, raison de nos futurs rendez-vous tokyoïtes.
Ça, c'est un truc avec les nanas de la télévision japonaise : le pays entier détourne le regard quand tu leur parles japonais avec le moindre accent, les plus grandes entreprises sont pas foutues de pondre un slogan en véritable anglais, mais les meufs de la télévision... Attention les oreilles : ça te parle couramment anglais, russe, flamand, ça comprend le français et ça le prononce bien. Un festival.
Esprit vif, minois d'écureuil et sourire éclatant, Nao-chan est une bien charmante demoiselle, mais malheureusement aussi casée que l'Oncle Tom.

Donc je conduis, elle discute, et tout d'un coup, au milieu d'un tunnel, qu'est-ce qu'elle me sort ?

"J'ai l'impression que les Français ne lavent pas souvent leur voiture".

La prochaine fois que tu prends le périph', regarde autour de toi et dis-moi ce que je peux répondre à ça.

13 commentaires:

Eyfiss a dit…

Qu'ils ne lavent pas leurs dents ?

Max a dit…

1 - On ne lave pas nos voitures
2 - Elles sont vieilles
3 - Elles sont cabossées de partout et/ou avec des superbes vitres en sac poubelle
4 ...

J'ai la même à la maison

Anonyme a dit…

Qu'ils ne lavent pas leurs femmes ?

chris a dit…

^o^ Je l'ai souvent entendue celle là. Après, on a souvent droit à "et comme vous n'avez pas de genkan vous marchez avec vos chaussures dans vos logements, sur vos lits...." ou "c'est vrai que vous ne vous lavez pas (le soir)"...Etc...

Anaïs a dit…

Cher Robert Patrick, cette nuit j'ai fais un rêve.
Tu étais en déplacement et devais dormir quelque part, je t'ai donc gentiment herbergé. Tu avais le visage de mon ancien prof de version. Tu es resté tres longtemps aux toilettes. Le lendemain, en questionnant ma coloc' sur le fait que tu sois déjà reparti, tu es sorti de sous mon lit et me pris la main. Robert Patrick,je t'aime.

Robert Patrick a dit…

@Anaïs : merde, qu'est-ce que je peux répondre à ça aussi ? ;-D

Eyfiss a dit…

Demande son numéro, AFC :D !

Alex a dit…

C'est marrant, ma sœur m'a fait la même réflexion quand elle est venue me voir fin décembre.

"C'est fou, y'a pas une voiture sale à Tokyo!"

Autant les bagnoles de ouf que tu pourras jamais te payer parce que t'as raté ta vie :attali: ça se remarque tout de suite, et même les vieilles bagnoles quoi, elles sont entretenues comme des pièces de musée, vintage style. Mais l'absence de taudis sur roue genre Fiat Panda locale pour jeune conducteur, niet. Zéro.

Mais avec le recul j'assimile ça au syndrome vuitton. L'apparence prime sur l'usage.

Robert Patrick a dit…

@Alex : non, tu te trompes : les Japonais n'ont pas de vieilles voitures parce que ça coûte plus cher de faire passer le contrôle technique que d'acheter une voiture neuve. Donc ils achètent une voiture neuve. c'est typiquement un truc, que si t'es pas Japonais ou si tu conduis pas au Japon, tu peux pas le savoir (et ça paraît tellement surréaliste...).
Pour ce qui est de l'entretien, ben le Japon, quoi, ils ont pas envie d'être vus dans des fringues dégeueues, ils ont pas envie d'être vus dans une bagnole dégueue. Pareils pour les arbres du jardin bien taillés comme il faut.

Feric JAGGAR a dit…

Des arbres bien taillés certes, mais ça a des "buissons revêches et hargneux" sur le Mont de Venus !

Feric, lecteur du Rhin.

Anonyme a dit…

Lol les mecs, encore une fois, sortez un peu de Tokyo. Des bagnoles pourries t'en vois des tappees a la campagne! Ok elles ne sont pas degueu et pleines de boues mais quand tu regardes le bas de caisse, bonjour la rouille. Y a plein de caisses d'occases en-dessous de 10 man qui sont revendues apres un an histoire d'echapper au shaken.

patataboy a dit…

En fait il faut lui répondre qu'en France on ne se prends pas la tête avec un truc aussi merdique que le "tatemae" et qu'on ne va pas laver sa voiture juste pour ne pas importuner les voisins d'habiter à côté de M. Crado.
Oui le Tatemae, ce truc qui font qu'une Jap la la télé ne peut pas parler avec autre chose qu'une voix bien trop haute pour elle, avec des expressions bien rodées et entendues, les mêmes mimiques vues partout chez les autres. En france, les demoiselles ne sortent pas sans maquillage, au Japon, elle ne sortent pas sans leur parfait guide de la conduite de la bonne Japonaise en société.
Il faut savoir que la plupart des problèmes psycho voir des raisons de suicides au Japon (enfin des tentatives, car les vrai suicidés emportent avec eux la raison de leur geste) sont dues à cette merde sans nom, a cette pression sociale de malade qu'ils se font peser les uns sur les autres et qui leurs font consommer plus d'anti-dépresseurs que les profs de ZEP, qui les font passer leur soirée avec leurs collègues et leur bosse jusqu'à pas d'heure après le boulot dans un Izakaya alors que leur femme s'occupe seule de leur gosse.
Depuis qu'elle vie en France, ma femme a arrêter de se pourrir la vie avec ça et se rends compte que c'est une perte de temps qui occupe bien 70% de la vie normale d'un Japonais. Bon elle se prends encore le chou 3 fois plus que moi mais bon elle reste Japonaise.

Pis bon leur obsession du propre va tellement loin qu'ils laissent les protection plastique sur les manches des parapluies, des écrans de portables ...
A vrai dire le seul truc que je trouve vraiment valable niveau hygiène, c'est le genkan et leur salle de bain inondables ... le reste c'est fioriture.

Anonyme a dit…

Je suis d'accord avec mon homonyme : 'faut sortir de Tokyo.
Tu vas à Fukuoka ou à Naha, des caisses qui roulent avec de grosses éraflures et des bouts de carrosserie froissée, tu en vois plein.
Pas genre "une de temps en temps" : plusieurs par jour.
À Naha, j'ai même vu une couple de fois une limousine se balader en ville avec une porte qui avait visiblement pris un gros coup.

Alors certes, des voitures pourries, on en voit à Paris alors qu'à Tokyo, il n'y en a même pas à Adachi-ku. Mais de là à s'imaginer qu'il n'y en a pas au Japon…

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.