dimanche 3 avril 2011

Avoue, tu fais exprès pour m'énerver...

J'étais tranquillement en train de regarder mon porno quotidien, un avec Nakamori Reiko, qui est pas la plus grosse bonnasse du milieu mais qui vient juste derrière Murakami Risa en termes d'aura érotique et de savoir-faire (mec, tu DOIS regarder ce film, des scènes de légende. De LÉ-GENDE !), quand tout à coup, voilà-t'y pas mon salaryman de base qui décide de saloper ma libido (que je m'efforce de maintenir à un niveau raisonnable à coups de branlettes forcées, alors que j'ai teeeeeellement mieux à faire) en rentrant de son taff.

Non mais regarde-moi ça :


PUTAIN, MAIS..... MAIS BORDEL !!! JAMAIS ON BOUTONNE CELUI DU BAS !!!!
JAAAAAAAMMMMMMAAAAAAAAAAAAAIIIIS !!!!

Avoue, tu le fais exprès.
Heureusement que tu te rattrapes avec la meilleure performance d'acteur porno de la décennie. Tu vises le "tradi", ou quoi ?

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon, ça a l'air tentant, ton film d'esthéticienne broute-savane, mais toute de même : c'est possible de se branler pour de vrai devant des mosaïque ? Parce que moi, nib.

Attention, je ne dis pas que je veux du gros plan a pouvoir compter les plis de l'ourlet de la moule, mais tout de même, quoi, c'mon.

Senbei, crackers un peu mou avec l'âge.
ps : capture letters du comment : CATIN. Oué, bravo.

Anonyme a dit…

En manque d'inspiration ces derniers temps?

Robert Patrick a dit…

@Anonyme : en manque de matos. Mes sources japonaises sont en France, donc pour les photos tu te touches, et la télévision japonaise a arrêté la diffusion de 90% des programmes de divertissement.
Et comme ça m'intéresse moyennement de blogguer sur les dangers comparatifs de la radioactivité à 200km de chez toi et de ta cuisine au teflon et/ou à l'aluminium pendant que tu dors avec ton keitai sous l'oreiller...

Eyfiss a dit…

On boutonne jamais celui du bas, comme on ne met plus de trois ou quatre boutons d'ailleurs, mais le problème c'est que peu de gens le savent et donc il peut être perçu comme mal poli d'en laisser un ouvert.
Pour envoyer des photos pour le boulot, j'ai fermé les deux...

Quant à ton porno... Le saphique m'intéresse pas du tout, encore moins quand il est flouté :P

Clarence Boddicker a dit…

En même temps, tu pourrais bloguer sur les possibilités futures du porno nippon made in Tohoku.

Entre un développement mammaire digne de Total Recall, ou la folie grotesque de Tokyo Gore Police, il y a de quoi rêver pour l'après Fukushima.

Clarence, futur producteur

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.