mardi 30 novembre 2010

Otaquerie : BLEACH.

Ah oui, je sais bien, tu attendais un truc moins mainstream. Mais tu sais comment je suis : quand j'aime, je fais partager.

Alors aujourd'hui, je vais te faire partager les coulisses de Bleach, parce que quand même, on peut pas se manger les derniers épisodes sans lever un sourcil. Y a des trucs, juste ça peut pas passer et la vérité doit sortir. Et estime-toi heureux que je te fasse pas part de mes lubies oreilleabsolutesques quant à la ressemblance abusée entre le morceau "Here to Stay" (à 0'56") et le "Theme of Love" de Final Fantasy IV...

C'est parti :

1) Tôsen Kaname : Alliance Ethnique.


Alors déjà, je passe sur le fait que le seul vrai Noir de toute la série est cantonné au rôle de serviteur (= je suis le seul mec complètement immunisé contre l'hypnose d'Aizen mais je le sers jusqu'à la mort comme un gentil toutou), paie ton cliché.

Donc Tôsen, le mec qui nous a déjà gratifié de son bankai quand il combattait Kenpachi, là il se tape contre Komamura. Sans trop de surprise, il larde le clébard sans forcer, vu que le Komamura il est super balèze, mais super lourdaud aussi.

Bon.

Nonobstant son évidente supériorité, Tôsen se sent obligé de passer en mode "Hollow", genre il me faut mes 10 minutes de show-off. L'aveugle qui se soucie du regard des autres, de qui se moque-t-on ? Admettons.
Alors le Tôsen il devient 10 fois plus balèze, 10 fois plus rapide, mais il lutte 2 fois plus pour se débarrasser du lourdaud Komamura. Va comprendre...

Qu'à cela ne tienne, le mec a encore une ultime carte à jouer : la resurección !
Oh bordel de Dieu, là ça plaisante pas !! On va voir ce qu'on va voir !!
Y a la musique et tout, il grossit, et il se transforme...

En mouche.


MAIS C'EST QUOI CETTE TRANSFORMATION DE MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERDE ?!!!!

Et évidemment, comme il est devenu l'invincibilité incarnée, il se fait torcher en 3 minutes. Vive la drogue.


2) Matsumoto Rangiku : Promotion Canapé.


Alors elle, dès le départ t'avais bien compris que c'était l'argument laitier de la série. Bon. Pourquoi pas ?
Mais au fil des épisodes le doute s'installe et là, dans le dernier arc, le doute n'est juste plus permis : la fille couche. Grave.
Je veux dire, comment elle est devenue vice-capitaine, sérieux ? Rien que le titre, déjà : VICE-capitaine. Toi-même tu sais. Dès qu'il faut se battre elle se fait torcher. La putain de boloss, quoi !
En plus elle boit comme un trou.

Depuis le temps que tu me lis, tu as appris à connaître la société japonaise, on te la fait plus : Matsumoto Rangiku, c'est juste la talento de Bleach. Officiellement, on sait pas ce qu'elle fout là, mais en coulisse, on sait tous que la nana a suivi le même chemin que toutes les autres talento : dès sa puberté, elle a bien compris qu'elle aurait tout intérêt à arrêter ses études pour commencer sérieusement à tapiner dans son van, puis faire jouer deux-trois dossiers pour choper du galon.

Sakusen daiseikô !


3) Ichimaru Gin : Micropénis.


Alors lui, c'est LE dossier, on comprend pourquoi il l'a jouée discrète jusqu'à maintenant !
Gin, c'est le sous-boss, et dans la tradition japonaise, ça veut dire qu'il est probablement encore plus balèze que le boss. Ou alors t'as jamais regardé un anime et jamais joué à un J-RPG de ta vie.
En plus il y avait des rumeurs, genre dès qu'on le voit tout le monde se chie dessus, bref, Gin avait la réputation d'un mec qui pèse et on se demandait avec angoisse (si, ne nie pas, avec angoisse) à quoi pouvait bien ressembler son bankai...

Son bankai, c'est juste son sabre qui s'allonge plus loin et plus vite.

OHH PUTAIN LE BANKAI DE MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
EEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERRRRRRDE !!!!!!!!!

Mais c'est quoi ce bankai de de-mer ?!!! Tout le monde a une arme qui change d'aspect, des transformations de ouf, et le SOUS-BOSS il a juste une mise à jour PSN-staïle, mais on se fout de ma gueule ou quoi ?!!!!

Et alors évidemment, tu peux pas passer outre les éléments que tu as accumulés sur Gin : le gars se soumet à Aizen, a comme technique principale de pouvoir allonger son sabre, et comme bankai, c'est-à-dire le truc sur lequel il s'est concentré toute sa putain de life, de pouvoir l'allonger encore plus.

Je te fais pas un dessin sur le complexe du gars qui passe toute sa volonté dans le fait d'augmenter la longueur et le pouvoir de pénétration de son substitut phallique : en fait, Gin a juste un micropénis.

D'ailleurs, Tonton Freud est formel :


Enfin, une petite pensée pour Rukia, qui est quand même Shinigami depuis la nuit des temps, que tout le monde a considérée comme surdouée, mais qui a toujours pas son bankai alors que les puceaux de la série (Ichigo, Renji) ont déjà le leur.
Moi je dis : Rukia aussi elle doit avoir des dossiers et elle a sûrement passé son temps à autre chose qu'à s'entraîner...

7 commentaires:

Espery a dit…

Le dernier acte de la série est certainement pas très bon, trop long, révélation foireuse, suspens qui n'en est pas. Bref, les 100 derniers chapitres valent pas le reste de la série...
Je ne peux être que d'accord avec toi sauf sur le bankai de Gin, qui reste très rapide et destructeur selon moi (mais si on lit le mangas on devine la "véritable" forme de son pouvoir plus tard, qui au final est bien pourrie et ne servira à rien).

Au final dégouté de la série ou impatient de voir le prochain arc et/ou film?

Robert Patrick a dit…

C'est évident que rien ne pourra égaler désormais le niveau du premier arc "il faut sauver le soldat Rukia". A partir du moment où tu insères des épisodes filler dans une série, c'est qu'il y aura perpétuellement un problème de rythme par rapport à la vitesse du manga, et là c'est la mort du petit cheval.
Dans les premières saison, un combat prenait au maximum 2 épisodes. Là il faut 2 saison pour 1 combat, c'est le syndrome DBZ...

Anonyme a dit…

Cet arc était pas trop mal partie pourtant, mais kubo a clairement perdu pied.
Vu que tu ne lis pas les scans, si le bankai de gin te fait déjà tilter, je crois que tu vas tomber des nus quand tu vas apprendre sa véritable motivation.

swisscheese a dit…

Je veux pas faire ma mouche dans la miso, mais faire trainer les combats, c'est pas un syndrome propre a DBZ.
C'est la formule mise au point et moult fois eprouvee par 集英社 pour que les petits zenfants (avec un "z", oui et les plus grands aussi, tiens, vus dans le metro tous les matins et tous les soirs!) continuent d'acheter 週刊少年ジャンプ... I'm just saying.

Robert Patrick a dit…

@swisscheese : DBZ a instauré le concept de durée illimitée pour un combat. Tu peux grapiller 2-3 épisodes, mais DBZ, juste non, quoi.
Dans le genre, Naruto fait super fort aussi, à diviser ses équipes et à passer de l'une à l'autre entre chaque phrase prononcée. C'est en général la phase où je retourne au manga pour m'éviter tout ce temps perdu. Enfin dans le cas de Naruto, on a la chance d'avoir des jeux vidéos qui sont des tueries et qui compensent la médiocrité ET du manga ET de l'anime.

Gregg a dit…

Comme le dit swisscheese le but de ces série est de durer le plus longtemps possible donc les combats qui dure 3 semaines c'est bien pratique pour éviter de dessiner de nouveau perso et de pondre un scenar trop complexe . Je me demande avec le recul comment j'ai fais pour perdre autant de temps avec ces animes (st seiya & co) Dans le genre shonen sympa, hunter X hunter évitait de faire dans longueur (parfois seulement quelques pages pour un fight) d'ailleurs ca avait posé problème pour l'adaptation en anime.

N7 a dit…

Le pire, c'est quand Ichigo revient avec son Bankai Final... Et qu'il défonce Aizen en le mettant... Dans le noir...

Bref Bleach, c'est devenu pesant, juste tu vois les HS, t'as envie de pleurer.

Nan mais sérieux, la drogue c'est le mal, c'est devenu Rasta Farai sans le côté puissant... Peace Bro, je retourne à Kingston me faire défoncer le crâne à base de One Piece ou, au pire, de Naruto parce que c'est devenu plus intéressant...

Sinon matte toi les Super Robots Taisen Og : The Inspector... Avec son générique surpuissant ou t'as envie de niquer du lard après chaque épisode... La drogue c'est le mal, les animes aussi

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.