mercredi 27 janvier 2010

Fantasmes sur l'école japonaise (part.2)


Tout inspiré par le récent Kimi ni todoke et son casting sauvage ("alors on dirait qu'on ferait un dessin animé, mais en vrai ce serait juste un prétexte pour avoir Noto Mamiko en monologue non-stop"...), je vais donc vous parler des relations amoureuses au lycée, toujours sur la base des anime.

Je sais pas si t'es déjà tombé amoureux au lycée mais, globalement, on peut trouver 3 cas de figure (dans la vraie vie) :

1) Tu l'aimes, mais elle ne sait même pas que tu existes. Tu penses à elle tout le temps, mais bien évidemment tu ne trouveras jamais le courage d'aller lui expliquer tes sentiments, vu que tu es dévoré par la peur d'être rejeté et que, de toute façon, si elle s'intéressait à toi elle t'adresserait la parole au moins un tout petit peu, mais là, non.

2) Elle t'aime, mais toi tu es à l'âge où l'amitié se forge et tu as vachement plus envie de faire le con avec tes potes que de t'encombrer d'une gonzesse qui écoute de la musique de merde et trouve que ton heavy metal, c'est juste du bruit. Ben tiens !

3) C'est le coup de foudre et la première soirée de l'année est prétexte à entériner la chose. Toutes ses copines sont au courant, tous tes copains sont au courant et il faudrait une putain de catastrophe nationale pour que votre idylle ne prenne pas forme avant le mois de novembre...

Mais dans les anime, non.

Dans les anime, l'amour n'est pas un petit bohémien : c'est le miracle de la vie qui va transcender tout ton être. Que tu le veuilles ou non.

Donc le délinquant va FORCÉMENT s'amouracher de la fille la plus sage (alors que dans la vraie vie on sait bien que c'est plutôt l'inverse) et devenir un gentil gars bien respectable, ou en tout cas faire plein d'efforts (School rumble).

Le mec que tu pouvais pas sacquer pour des raisons d'ego va FORCÉMENT te conquérir par sa bonté naturelle, vu que lui il a rien contre toi ou alors tout contre et même tout dedans (le chapeau qui s'envole, tout ça...). C'est l'amour, tu peux pas lutter, mais ne t'inquiète pas : l'amour fera de toi une personne meilleure (Kare Kano).

L'exception à la règle, c'est ce sentiment tout doux que la jeune fille éprouve pour son aînée du club de sport, qui est si grande, si adroite, qui fait tout bien comme il faut et qui vient la soutenir lorsqu'elle en a besoin. Malheureusement, ce sentiment ne peut être dévoilé et assouvi, en tout cas pas dans un anime...

Mais LE point fondamental de l'amour dans les anime, c'est que tu vas en chier TOUT SEUL.

Ouais, mec, pas un seul de tes copains pour te dire "Hey, check la fille, elle passe son temps à te regarder".
PAS UN SEUL de tes copains qui aurait lu ou aurait réfléchi suffisamment pour repérer les signes de l'évidence.
Non. Tes potes sont tous aussi puceaux que toi, et encore moins courageux, donc évidemment pas un seul ne prendra l'initiative de te dire que ça te coûte rien d'aller lui parler, à cette fille, puisqu'en plus tu es juste le gars le plus populaire de la classe (fatalement)...

Le résultat, c'est que tu vas accumuler les scènes de légende (le quiproquo est autant ton ami dans les anime que chez Molière), quand elle fait tomber ses copies et que tu te penches pour l'aider à les ramasser, vos visages qui rougissent à 5 cm l'un de l'autre, ou alors quand vous rentrez tranquillement de l'école parce que vous devez emprunter le même chemin et puis il se met à pleuvoir et vous passez une heure ensemble sous un abribus.
Ou encore quand vous vous retrouvez enfermés tous les deux dans le local des accessoires de sport...

On sait que des inconnus (des INCONNUS, mec !) qui se retrouvent bloqués dans l'ascenseur se mettent à converser comme des vieux potes, mais toi t'es avec la fille dont tu rêves depuis le début de l'année qui elle aussi te dévore des yeux, coincés dans une pièce minuscule et... VOUS FAITES RIEN ?!!!

Tu vis dans un pays où on t'as mis du porno sous le nez depuis que t'es en âge d'aller au combini tout seul et tu rougis comme un con ?!
Mais c'est quoi ton putain de problème, mec ?!

Comment ? Tu préfères profiter de tous ces instants inattendus où ton cœur bat la double grosse caisse Fear Factory-style plutôt que de céder à la sérénité et au quotidien tue-l'amour ?
Ça se tient, j'avoue.

Donc la relation amoureuse, au Japon, c'est essentiellement 2 personnes qui sont faites l'une pour l'autre et qui vont faire tout ce qu'il faut pour s'en rendre compte le plus tard possible.

Avoue, tu kiffes ça.

Un lecteur m'a demandé pourquoi le lycée était aussi idéalisé au Japon, alors que "la fac c'est vachement plus relax".
Parce que socialement, justement, la fac c'est beaucoup MOINS relax. Au lycée, t'as le droit d'être amoureux, mais arrivé en fac c'est fini de jouer : tu te prépares à bosser, mec.
Bien sûr que l'emploi du temps fait rêver, mais tu sais bien que c'est pas ça, le problème.

Le problème c'est que ta meuf elle a déjà 19-20 ans et qu'il va falloir la marier avant qu'elle en ait 25, ou alors en trouver vite une autre à marier. La société veut que tu arrêtes de jouer avec ton zizi et que tu deviennes un citoyen responsable. Et ça, les responsabilités, c'est justement tout ce que t'avais pas au lycée et qui te tombe sur la gueule après.

Au lycée tu es un numéro, un uniforme, le mec qui passe entre les mailles du filet sans trop se fouler.
A la fac tu n'as plus d'uniforme, tu es toi tout seul qui doit trouver sa place dans la société. Il va pas seulement falloir réussir tes examens, il va aussi falloir penser à fonder un foyer (les gens responsables font ça).
Et puis la fac, c'est trop de liberté, donc trop d'initiatives pour ta gueule. Hé ouais, mec : au lycée il y avait les heures de nettoyage en binôme le vendredi soir, les fêtes qui ponctuaient l'année, autant d'occasions de te retrouver avec elle, autant d'occasions pour ton petit cœur de faire dokidoki quand tu essayais de truander les tirages au sort sans te faire gauler.

Mais à la fac, rien de tout ça, aucune occasion ne t'es donnée, tu dois aborder la fille de toi-même !
Ah ouais, je sais, tu flippes.
Heureusement, la société est là pour t'apprendre à gérer avec les nanas et pour t'empêcher de dormir trop seul.

9 commentaires:

pchan a dit…

Que de réjouissances!
Et là, t'es heureux de ne pas être né Japonais.

Coin a dit…

Le quiproquo est autant ton ami dans les anime que chez Molière.

J'aime.

n a dit…

Y en a une tripotée, d'anime au sujet d'amour lesbien au collège / lycée... Je ne vais pas te faire l'affront de les citer, tout de même ; )

Nesterou a dit…

Ok, je comprends mieux le pourquoi d'autant de frénésie autour du Lycée au Japon. Super bien expliqué, comme d'hab.
Sinon, c'est quoi le problème du mec avec tout ces Dakimakura?! Je parle même pas des dolls, c'est en même tant cauchemardesque et fascinant. Flippant.

Eyfiss a dit…

Juste pour dire qu'aujourd'hui, j'ai vu la famille japonaise typique en goguette dans notre belle vielle France.
La mère, Kyoko, au foyer, contente de sortir.
Le père, Takeshi, tranquillement baladé par ses deu fils, Tarô et Ryosuke, dans un magasin de fringues où ils ont acheté des portes feuille, et des portes clefs.

Quelle belle journée pour eux !

/HS Off

Dalz a dit…

Je vais pas parler de l'article là, mais du fait que sur le suivi RSS c'est con qu'il n'apparaisse que l'url et pas une petite description de l'article...
En tout cas sympa ton blog !

Vinz a dit…

Tout d'abord félicitations pour ce blog, bien loin des clichés, ô combien idéalisées, de l'Empire du Soleil levant qu'ont nos jeunes compatriotes gavés d'animés et d'images d'Epinal (y a t-il un équivalent japonais d'Epinal? La question reste ouverte).
Merci également pour cette verve, ce respect de la langue française et cet humour corrosif qui deviennent choses rares sur internet.
Mais surtout, merci, mille fois merci pour les liens... Enfin un blog pas bégueule où on peut se foutre du Fear Fact et du Mnemic dans les esgourdes et ça, ça fait du bien, ça change des radios blog gnan gnan ou "composées" avec les "tubes" du moment.

Bon, j'arrête de dire merci sinon on va se faire des idées...
En tous cas bonne continuation!

4rca a dit…

Erf, toujours aussi génial ! Et en effet, FF et Mnemic ca roxxe du bulbe rachidien.

école japonaise a dit…

L'école japonaise du Nord Pas-de-Calais fête ses 22 ans le samedi 19 février à la Salle Moulin de La Madeleine. De nombreux ateliers sont prévus !

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.