jeudi 15 octobre 2009

Victimes de la mode - Girl's side.

J'ai failli.

J'ai failli lancer un putain de coup de gueule contre ce mépris des mecs Japonais sous prétexte qu'ils ont un sens de la mode plus raffiné que celui de la caillera de banlieue qui, dans l'ignorance crasse qui la caractérise, s'enorgueillit de sa démarche d'orang-outang, de son survêt' jaune canari et de sa casquette de golio assortie.

Ouais, le mâle Japonais porte un sac à main. Ouais, le mâle Japonais a perdu ses poils de Sébastien Chabal asiatique. Ouais, le mâle Japonais a droit à autant de godasses que les meufs dans les magasins, avec le même panel de rubans, de lacets, etc.

Sauf que je commence à être un peu saoûlé de cette mentalité à l'Américaine, où tout est "so gay" dès qu'on n'est pas dans le stéréotype macho ultra-musclé "qui en a". Saoûlé des abrutis qui trouvent que la Les Paul Goddess est "so gay" en violet burst parce que ces trous-du-cul de chez Gibson ont essayé de choper la clientèle féminine en croyant que le public de la Nintendo DS allait se ruer sur des grattes à 2000€ pour une simple question de couleur.
Mec, si tu trouves que la couleur de cette guitare a quoi que ce soit d'efféminé, you've got serious issues.

A côté de ça, bien sûr, l'armée et toute la symbolique militaire représentent le top de la virilité. Quand tu sais comment ça s'enfile chez les bidasses, bonjour le déni.
Mais continue à croire que Top Gun n'est pas un coming out...

J'en étais donc à vouloir plier du Ricain-homo-qui-s'ignore, quand en fouillant mes archives à la recherche d'illustrations adéquates, je tombe sur une photo oubliée.

Ouais, le problème des mecs Japonais, c'est pas le soin qu'ils prennent d'eux, c'est leur putain de conformisme à la con. Comme les Ricains.

Je crois que je deviens misanthrope.

14 commentaires:

n a dit…

Salutations.
Elle vaut son pesant d'or, la photo oubliée.
Misanthrope ou misandre ?

Pavy a dit…

Classe la Les Paul (paix a son ame ceci-dit). Le reste .. ben ouais ... y a pas qu'au Japon que tous les mecs (ou toutes les gonzesses) se ressemblent (niveau mode hein!). Par contre les Japonais que tu nous montres, ce sont de beaux protos d'hosts ;)

Max a dit…

En lisant ce message et en particulier sur le "putain de conformisme à la con", je me suis rappelé d'un article que j'avais lu dans Télérama et qui nous dépeignais comme étant tous des clones et que nous nous classons dans de nouveaux schémas, des tribus urbaines.

http://www.telerama.fr/scenes/nous-sommes-tous-des-clones-le-collectif-exactitudes-1-2,34505.php


Le collectif s'appelle : Exactitudes et il y a un site web où on peut voir leurs travaux. Quand on regarde les photos, ca fait un peu peur de se dire qu'on appartient à un de ces groupes et que l'on a plus aucune originalité mais forécement à force de se fringuer dans les mêmes magasins, on ne peut arriver qu'à çà. Et j'aime pas çà.

Robert Patrick a dit…

@Max : hum, je suis dubitatif sur l'analyse de Exactitude. Ils prennent un genre et mettent des gens dedans en disant "ce sont des clones". Evidemment que quand tu te revendiques d'un mouvement, tu adoptes les codes du mouvement en question. Ça fait des jolies photos, mais c'est juste la démonstration d'une évidence.

Néant a dit…

Quand tu vois la dégaine de serpillère des jeunes japonais - la coiffure quoi !!!, tu comprends direct le problème de reproduction là-bas.

Tu lâches un taliban, il t'écrase le pays en 24h.

Clarence Boddicker a dit…

"How to build a Guido tutorial" est Priceless ! Merci !

Sinon, le conformisme, l'envie de certains d'y échapper par tous les moyens, les codes actuels pour définir un "homme", vaste blague.

Du coup, pour t'éviter de finir misanthrope, tu devrais réécrire ton billet en précisant bien "Certains hommes japonais". Tu verras, ça aide à relativiser.

Et pour faire plaisir à Eyfiss:

"Tout change, rien ne change"

Clarence, l'intemporalisme ou la mort

Anonyme a dit…

J'aime bien la mode japonaise, et je te sais gré de la défendre, bien que j'aie mis un peu de temps à comprendre que c'était ton intention première... un peu gâchée par l'accusation de "conformisme" qui suit. La "photo oubliée" ne me semble pas le refléter à ce point?! quant aux "Ricains", il y en a de toutes sortes, et à San Francisco, ou même ailleurs, il n'y a plus beaucoup d'homos qui s'ignorent.
Quand je reviens d'Harajuku, ou d'Amerikamura (Osaka) que je connais mieux encore, quand je repense à Soho à Londres, à Kreuzberg à Berlin, à Greenwich Village à Nouillorque, je me demande dans dans quel trou de bouseux je vis ici, à Paris !!

Anonyme a dit…

Hou, ça taille dur aujourd'hui. J'aime.

Robert, pense la foule innombrable des femmes frustrées, Américaines à la recherche d'hommes sensibles et japonaises à la recherche de virilité, qui n'attendent que toi :)

Longue vie aux crétins conformistes qui nous rendent originaux sans qu'on ait rien à faire !

Patataboy a dit…

La photo oublié fait bien mal ... mais j'en ai croisé des pelles, souvent des types du même lycée (ça se calme grandement après la fac).

Alors une fois n'étant pas coutume, je vais prendre la défense des ricains. Je ne me base que sur la photo (comme tout le monde en gros). Donc on voit des types dans la même soirée, apparemment bien arrosé et les types sembles se connaitre. j'en déduit que ce look récurent est surtout due à la soirée et non à leur habitude. Je suis pratiquement persuadé que la coupe de cheveux argentée est à l'occasion de la beuverie et rien d'autre.

Sinon niveau conformisme, c'est pas la peine d'aller aussi loin que le japon pour en voir ... faut faire les jeunes français (de banlieues ou non). Les crises identitaires sont légions et cette copie de groupe c'est comme d'habitude c'est surtout une recherche de reconnaissance ou d'appartenance à un groupe.


Moi ce qui me tue c'est de mettre autant d'effort dans un look aussi merdique (on dirait vraiment du Nomura dans ses pires jours). j'ai vu des perruques qui rendaient bien mieux.

RK a dit…

Qu'ils soient conformistes est un fait.
Qu'ils aient l'air cons en est un autre !
Les ricains comme les japonais ne savent pas vraiment s'habiller et copient toutes les tendances européennes(françaises) aussi pourries.

Après, ils ont au moins le mérite d'être originaux. Cette originalité se perd vite, je le sais, des japs qui aiment s'habiller, j'en vois cinquante par jour qui viennent claquer 1300 euros pour ça:
http://www.selectism.com/news/wp-content/uploads/2009/09/givenchy-studded-tartan-shorts.jpg

Ouais, plus c'est Stud plus ils kiffent les japonais.

RP, que la force soit avec toi.

laurent a dit…

Ouais...Les gars japonais que je connais sont bien loin de ce type.
tu devrais essayer le sac à main, les godasses en pointes trop design et le pantalon moulant. tu pourrais nous rapporter tes impressions en simulation hahaha.

BEBOPER a dit…

Tu être humain masculin qui consacre plus d'une minute par jour à se coiffer est un jean-foutre, un dégueulasse, un scolopendre.

ElieDeLeuze a dit…

La seule chose que je trouve ridicule, c'est que tous ceux qui crient des "so gay" n'ont visiblement aucune idée de la diversité chey les gays. Il y a de tout. Comme chez les hétéros, d'ailleurs.

Les hétéros stylés sont soit des pauvres avec des rêves de pauvres soit des classe-moyenne qui reprennent les codes de certains milieux gays avec cinq ans de retard. Même le retour des chemises à carreaux style bûcheron canadien a commencé vers 2000-2002 dans le milieu "bear" américain, repris en Europe essentiellement dans les pays du nord et restylisé à Paris il y a deux ou trois ans.

Bref, rien n'est moins gay que de définir "gay".

Zap Brannigan a dit…

Oula, y'en a à dire... Déjà, le gars d'Exactitudes se permet de dire "La mode vestimentaire est de plus en plus globalisée. Les gens s'habillent partout de la même façon". Trop con pour savoir qu'il y a jamais eu autant de diversité vestimentaire qu'à notre époque. Mais comme on n'a jamais été aussi nombreux sur Terre, il y a forcément des doubles (*comment ça, y'a pas 6 milliards d'habits différents ?*).

Ensuite, non content de cracher sur les gens qu'ils prennent en photo (voir l'article Telerama), Exactitudes est d'une malhonnêteté intellectuelle incroyable. Sur leur site, on trouve notamment pas mal de personnes en tenue professionnelle (clair que les "bouchers de Rotterdam" - voir photo - se ressemblent : ils portent ce qu'on appelle une "blouse de travail"). Ensuite, au cas où les personnes n'auraient pas l'air assez semblables, elles sont shootées dans la même pose. C'est pourquoi les "meufs d'Evry" - voir photo - se ressemblent, alors qu'en réalité elles ont des styles bien différents. En science, ça s'appelle de la manipulation de données.

Dernière chose sur Exactitudes : à la fin de l'article de Télérama, il est mentionné le fait que les photographes en chient pour compléter leurs planches de 12 "clones". Bref, les gens sont tellement "identiques" que ces 2 débiles galèrent pour trouver 12 personnes similaires, dans la foule qui leur passe sous le nez...


D'autre part, la photo de Robert Patrick illustre bien mon sentiment par rapport aux Japonais. Leurs similitudes me gênent pas trop. Ce qui est affligeant, c'est plutôt de voir des gars taillés dans des grains de riz, qui se la pètent et prennent l'air suffisant de celui qui se considère tout en haut de l'échelle... Si un jour, pour une raison ou une autre, ils se retrouvent dans une situation de pénurie alimentaire, ils feront comme 90% d'entre nous : ils crèveront la gueule ouverte, incapables de trouver ou cultiver de quoi bouffer.


J'ai déjà trop parlé... Pour finir, c'est bien beau de vouloir de l'originalié, mais quand ça vire au n'importe quoi, celui qui porte l'habit super classe a juste l'air plus con que le dernier des bouseux. Ainsi, c'est bien joli les fringues pleines de trous et de fanfreluches que la miss a acheté à prix d'or, mais elle l'air d'une pauvre tarte quand sa tenue s'accroche à des éléments du décor tous les 10 mètres. Et que dire du djeun's top cool avec son pantalon dont les 2 jambes sont reliées par des lanières (WTF ? Et pourquoi pas un boulet au pied...) ? Il fait comment pour courir après un voleur, le jour où il se fait tirer son portefeuille ? Ben il court pas, il se fait simplement humilier par un voleur qui peut se barrer en se contentant de marcher à grands pas. Et c'est pas les autres Japonais autour qui vont arrêter le malandrin...

 
Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.